Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 16:43

Quand le dialogue n’existe plus...
 
L'Association Médiation Familiale des Pyrénées Orientales tiendra sa première permanence ce Jeudi 18 Octobre de 14 h à 18 h en Mairie. Cette nouvelle permanence sera assurée par son correspondant local aussi trésorier départemental de l'AMF66. Rencontre avec Edmond Prost...
Edmond-Prost--Photo-JLM-7447-.jpg

Alors que d’incroyables moyens techniques de communication nous permettent d’échanger en direct avec le Monde entier... paradoxalement, dans la proximité de notre quotidien, il n’est pas rare de vivre déficit de dialogue ou absence d’écoute au sein d’un couple ou d’une famille, sources de conflits, de rupture, point de non-retour. Dés qu’est évoqué le mot »conflit» est aussitôt associé la tension, la violence, les rapports de force… la Médiation Familiale peut intervenir pour délier la situation, renouer le dialogue. Elle permet de ramener au présent des rancoeurs du passé pour mieux offrir des perspectives d’avenir…

Edmond Prost, la médiation familiale c'est quoi ?

«C'est un outil de pacification du conflit quand il y a séparation, divorce, désaccord familial, conflit de succession, conflit de génération, droits bafoués de visite des parents ou grands parents... dans lequel les membres de la famille demandent ou acceptent l'intervention d'une tierce personne : le médiateur familial.»

Quel est son rôle ?

«Il tente de rétablir le dialogue malgré les souffrances dues à la séparation, au conflit, etc. et d’utiliser intelligemment les textes de loi existants. Il est un entremetteur, il ne dit pas qui a tord ni qui a raison, il ne prend aucune décision à la place des personnes qu‘il accompagne.»

Qui est le médiateur familial ?

«C’est un professionnel qualifié formé à la sociologie, à l’économie, à la psychologie, au droit et à la communication. Il reste indépendant du système judiciaire. Il travaille dans la confidentialité et dans l’impartialité.»

Comment est mise en place la médiation familiale ?

«La médiation familiale est un espace de transition. Elle a lieu dans un endroit neutre. Elle peut-être initiée par voie judiciaire ou bien par les personnes elles-mêmes. Pour qu’elle puisse s’établir il est nécessaire de réunir certains principes. Un consentement de chacune des parties, la loyauté des personnes, la participation active dans un esprit de respect mutuel sans violence ni menace, la suspension des procédures contentieuses... »

«Le plus beau métier du Monde est de réunir les Hommes »Proclamait Jean Monnet père fondateur de l’Europe…. A méditer !   


Ce 18 Octobre de 14h à 18h, Edmond Prost tient la première permanence de l’AMF au rez-de-chaussée de la Mairie de Thuir. Puis chaque troisième jeudi de mois. Il répondra à toutes les questions et donnera les informations nécessaires avant de s’engager dans une médiation. Contact 04 68 53 16 68

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 16:19

Cartables : Pour une cure d’amaigrissement ! 

La Fédération des Conseils de Parents d’élèves FCPE a entrepris jusqu’au 20 octobre, l'opération nationale «pesée des cartables». L’objectif de cette initiative est d’alerter les partenaires de l’enseignement sur le danger des cartables trop lourds. Collège Pierre Moreto à Thuir...
Laura---l--ve-de-4--me-demi-pensionnaire--Photo-JLM-7447-.jpg

Jeudi, il est 7h45. Les premiers élèves sont supris par la petite animation matinale !  à l'entrée de l'établissement, des pèse-personnes sont posés à même le bitume. Des parents d’élèves FCPE du collège Pierre Moreto, invitent les collégiens à se peser avec et sans cartable... ou plutôt sans besace ou sac à dos… Les élèves se prêtent volontiers à la pesée. Onze, douze, treize… L’âge des collégiens ? Mais non ! Le verdict du poids de leurs cartables, pardi… 
Sur
une fiche sont reportés les poids du potache
et de son cartable.  " Cette opération révèle des poids de sacs accédant 20 % voire même 25 % du poids des enfants, Comme si un adulte moyen trimballait toute une journée, un bagage de 20 kg à chacun de ses déplacements." S'insurge Hubert Broucris de la FCPE. "Pourquoi n'a-t-on pas encore installé de casiers dans ce collège pour les demi-pensionnaires ?" S'interroge le représentant des parents. Quid de la santé des enfants ? Avec des cartables trop lourds et de mauvaises postures : à terme, mal au dos garanti ! "U
ne note ministérielle d'octobre 1995 stipule que le cartable ne doit pas dépasser 10% du poids de l'élève." S'indigne Hubert Boucris. Le constat est affligeant ! Cette situation absurde perdure depuis des décennies. Rien ne change, malgré toujours des effets d’annonce récurrents… 
L-op--ration-pes--e--Photo-JLM-7447-.jpg
Les initiatives de bon sens proviennent des enfants ! Certains élèves s'organisent «Mon amie Kim et moi n’amenons chacune qu'un seul livre pour deux par matière » Avoue sourire XXL, Laura élève de 4ème. Pourquoi pas attribuer une salle par classe ? Les parents ne pourraient
-ils pas davantage contrôler, avec leur rejeton, le cartable obèse en triant l’utile et le superflu ? «L'objectif de la FCPE, pour cette opération, est d'obtenir la mise en place, par les pouvoirs publics, d'un "programme d'éducation vertébrale dans l'intérêt de tous ». Conclut Hubert Boucris
. Les parents FCPE, élus au conseil d’administration, devraient prochainement inscrire cette question à l’ordre du jour pour apporter des solutions concrètes, faciles à mettre en œuvre immédiatement. A suivre…

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 21:51

PETITS GESTES, POUR UN GRAND PAS…Eglise-orthodoxe--Photo-JLM-7447-.jpg

8 bénévoles de l’association caritative Thuir Solidarité ont effectué, sur leurs deniers, une importante mission humanitaire en Ukraine. 3 jours de route, 3 000 km, le bus chargé jusqu’à la gueule de Thuir solidarité arrive à destination. Pourquoi pareille expédition si loin ? Eh bien voilà…Poup--e-traditionnelles-ukrainiennes--Photo-JLM-7447-.jpg
Rivne 250 000 hts, située du nord-ouest de l'Ukraine à 100 km de Tchernobyl. De sinistre mémoire ce tragique 26 avril 1986 nous ramène au terrible nuage radioactif. «Rivne est une zone très touchée par l'accident nucléaire de Tchernobyl. La population est malade, anémiée. » Rappelle Renée Olive l’infatigable Présidente de Thuir Solidarité.  Le Cesium 137 radioactif, pathogène est toujours présent dans les sols et la végétation. Il continuera pour 30 ans à contaminer la population par le biais des produits alimentaires. 
Les-petits-boulots-des-personnes-ag--es--Photo-JLM-7447-.jpg
«Ses effets ? Malformations à la naissance,
cancers de la thyroïde, du foie, des lèvres, de la bouche… leucémies, retards mentaux ou pathologies inconnues. » Enumère pathétique, Renée Olive. Thuir Solidarité concentre depuis plusieurs années ses efforts auprès des personnes âgées laissées-pour-compte et des orphelinats «oubliés» de Rivné. Là, sont hébergés des enfants abandonnés par pauvreté ou des orphelins de parents qui ont intervenus pour maîtriser le sinistre de la centrale nucléaire. «Nous avons remis 161 cartons de chaussures, vêtements, jouets, cannes médicales, fauteuils roulants, collectés à Thuir et au pays catalan à l’association d’administration sociale de Rivné… Tout cela sera distribué à Noël aux orphelins et aux vieux nécessiteux. » Indique la Présidente. «Certes, depuis notre dernière venue, Rivné s’est métamorphosée, mais la population reste enlisée dans la pauvreté. Nombreux «buildings», grandes surfaces, toutes ces réalisations, m’a-t-on susurré, sont l’œuvre de la mafia qui investi !» Lance-t-elle fataliste. 
Un-jeune-admiratif-devant-les-colis--Photo-JLM-7447-.jpg
Puis elle dénonce : «Sans faire de comparaison avec la situation française actuelle, quand les nantis s’enrichissent, les pauvres se paupérisent...  En Ukraine, l’inflation est terrible. Les prix des produits alimentaires de base ont été multipliés par 2 en 4 ans.
Ils sont très pauvres mais dignes, ils ont les cœurs sont gros ça ! » S’exclame admirative Renée Olive. Nicole, Jean-Jacques, Henri, Jean René, Anne Marie, Jeanne, l’équipe de généreux bénévoles est déjà prête pour une nouvelle action humanitaire. Si vous voulez aider Thuir-Solidarité, n’hésitez pas à contacter Tél. 04.68.53.55.67 ou 04.68.53.11.65

Thuir Solidarité organise le Samedi 17 Novembre à la salle Jeantet Violet une soirée Ukrainienne avec repas typique, musique et animations au profit de l’action Ukraine. Réservez dés le 10 Octobre.

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans HUMANITAIRE
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 09:19

Sursit ou pérennité aux caves Byrrh ? 

Alors que les 100 salariés des caves Byrrh craignaient pour leurs emplois, leur horizon semble s’être subitement dégagé suite aux annonces effectuées par la direction du groupe Pernod Ricard. 
Caves-Byrrh--Photo-JLM-7447-.jpg

Le groupe Pernod-Ricard envisageait de se séparer de sa filiale Cusenier, qui fabrique à Thuir des apéritifs emblématiques. Depuis Septembre 2005, Cusenier faisait l’objet de discrètes tractations de cession avec un repreneur, suspendues début 2006. le 6 Novembre 2006 un projet de remise à niveau pour rendre plus compétitif le site était présenté au personnel. Depuis, des menaces planaient sur l’emploi… Le 17 Septembre s’est tenu à Créteil au siège du groupe un comité d'entreprise exceptionnel. Le 20 Septembre Pierre Coppéré PDG de Pernod en visite à Thuir, a enfin levé le voile sur son projet d’améliorer de la rentabilité du site de Thuir. La centaine de salariés respire. Il n'y aura pas de licenciement sec aux caves Byrrh. Seulement des départs à la retraite anticipés sur la base du volontariat. Quelle surprise pour les salariés ! La montagne aurait-elle accouché d’une souris ? Pourquoi un tel revirement de stratégie ? Stéphane Mazaleyrat animateur sécurité sur le site des caves Byrrh, est délégué syndical FO, représentant du personnel au Comité d’Entreprise assistait à la réunion. «On s’attendait au pire, à des annonces douloureuses. Le résultat est à l’inverse de nos craintes… » Lance un tantinet perplexe Stéphane Mazaleyrat. «La direction propose le départ anticipé à la retraite à 57 ans, sur la base du volontariat. Aujourd’hui, 5 personnes répondraient aux critères. Cette mesure pourrait être étendue à 9 autres salariés. » Révèle-t-il. »Le volet économique, les modalités financières seront négociées en Octobre. Chaque dossier sera négocié au cas par cas. » Annonce le syndicaliste. 
St--phane-Mazaleyrat--Photo-JLM-7447-.jpg
Ces mesures incitatives de départ ont été aussi élargies aux 500 personnels du siège social de Créteil. 50 personnes identifiées seraient concernées par ces modalités. La direction du groupe propose également d’accompagner, de financer les départs volontaires de salariés, tentés soit par la création de leur propre entreprise, soit par un changement d’activité. Stéphane Mazaleyrat précise : «Si aucune personne à Thuir ne désirent partir, la direction s’est engagée à conserver tous son personnel.» Comprenne qui pourra ! «Aucun projet de vente du site, aucune vente de marque, pas de délocalisation de la production, aucune extériorisation, ne sont désormais envisagées ! C’est à dire que l’on revient à zéro et l’on part sur autre chose. « S’exclame le représentant du personnel. Et d’évoquer son trouble : «J’ai du mal qu’en même à suivre leur logique. Je ne vais pas m’en plaindre, le personnel non plus d’ailleurs. » D’autant plus que le PDG a annoncé que 700 000 Euros d’investissement seront injectés sur le site de production de Thuir dans la chaîne d’embouteillage et de conditionnement. Tout baignerait désormais dans une totale béatitude ? Le personnel n’est pas dupe, l’incrédulité subsiste, il attend la suite… «Et, comme tout cela ne va pas sans contreparties, un challenge a été lancé au personnel. Celui d’améliorer immédiatement nos performances, de dégager davantage de marges de production… » Espérons que l’illustre cuve des prestigieuses caves Byrrh continue pour longtemps à voir défiler à ses pieds des milliers de visiteurs…

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans ECONOMIE
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 08:27

Viticulture : si l’espoir venait des jeunes ?

Aujourd’hui le Monde change très vite. Vivre sur ses acquis, est à terme se condamner à disparaître. L’actuelle crise de la viticulture provoque un glacial désarroi dans la profession. Alors, le salut passerait-il par la recherche, l’innovation, par la création de nouveaux produits à base de raisins ? 
A-l-heure-de-l-ap--ro--JLM-7447-.jpg

De jeunes catalans (très diplômés), dynamiques, motivés, ont créé la société d’ingénierie i2d Institut de l'Innovation et du Développement durable. Constituée autour d’une famille vigneronne les Massotte de Trouillas (Pierre, Anne-Marie, Nicolas) associés à Gilles Mateu (informaticien) Nicolas Pech-Gourg (Gestion). L’Inra, l’institut coopératif du vin, le lycée agricole de Théza ont coopéré à la mise au point d’un nouveau produit. La société i2d l’a accompagné d’un concept novateur. 
le-nouveau-muskita--JLM-7447-.jpg
«Entre les
muscats doux et les secs… Un segment n’était pas du tout exploité
à ce jour.»
Analyse Nicolas Massotte. Pierre, son père précise : «Nous avons repris un produit existant en 1985, en avons modifié le procédé, et adapté aux goûts d’aujourd’hui. J’ai financé la mise au point du produit, les études de marketing, les travaux d’un oenologue.»  Cette boisson vinique fruitée ni vin, ni soda ni un prémix est déclinée sous 2 marques : Muskita et Youm tel llum (lumière en catalan). Muskita est conditionnée par la Brasserie des Albères, Youm par la cave coop de Trouillas. Ce pétillant à base de muscat est titré à 5, d'alcool, juste sucré, conditionné en bouteille 33cl. L’innovation, c’est aussi le packaging ! 
Muskita-nouveau--photo-JLM-7447-.jpg
«
Un Data-Matrix (double code barre) un clic avec l’appareil photo du téléphone portable pour se connecter sur le site i2d-active.com, obtenir les informations sur le produit.
» Révèle Gilles Mateu. Muskita, boisson de nouvelle génération pour de nouveaux consommateurs ? Perspectives de nouveaux marchés ? Sa robe or pale aux reflets verts séduit par ses arômes fins de jasmin. En bouche, fraîcheur, fruité, notes de houblon, d’abricot et de menthe surprennent agréablement. Muskita, se boit très frais à l’apéro, au dessert, aux fêtes. Cette boisson festive rime avec le rugby puisque elle est partenaire de la coupe du Monde de rugby lors des rencontres à Montpellier.  Promis à un bel avenir, la grande distribution est déjà séduite. Les temps changent ! Les jeunes diplômés des grandes écoles restent au pays. N’est-ce pas un gage inespéré de développement pour le pays catalan ?

Contact : 06 10 20 22 17 – contact @ I2D-active.com

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans ECONOMIE
commenter cet article
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 14:49
GERARD RAYNAL & PIERRE TORRES
Aux «Rendez-vous BLEU» 

Jeudi 20 Septembre à 18h, c’est le 3ème Rendez-vous Bleu. C’est quoi ça ? Une fois par mois, le premier étage du Café Bleu se transforme en café littéraire, ouvert à tous. Des rendez-vous conviviaux, sans prétentions et sans aucune obligation ! Chacun peut y venir librement s’exprimer, rencontrer des auteurs, découvrir des livres, autour d’un thème générique. Discuter, partager ses impressions, ses goûts… Le débat déborde vite le cadre du livre pour devenir dialogue sociétal. Le café littéraire se transforme alors en libre espace d'expression ! Bref, on y parle littérature autour d’un pot. Sympa, non ? 
G--rard-Raynal--Photo-Jean-Luc-modat-7447-.jpg
Les vendanges battent leur plein. Quoi de plus normal que d’accueillir deux auteurs
du cru, deux communicateurs passionnés : Gérard Raynal et Pierre Torrés autour du thème de la vigne et du vin ? Ça promet d’être animé ! Leurs dernières œuvres serviront de support aux débats. L’atypique Gérard Raynal cultive avec bonheur les paradoxes. Ancien professeur de sports, ancien viticulteur, il se consacre exclusivement à l’écriture. Son dernier ouvrage «Quand le vin est tiré…», aux T.D.O Editions
 relate l'histoire de Rémy. Un petit viticulteur de Villarive (P-O), confronté à la terrible crise de 1907. La misère ronge chaque jour un peu plus ces populations exclusivement tournées vers la vigne…. 
Pierre-Torr--s--Photo-JLM-7447-.jpg

Pierre Torrés, ingénieur agronome, enseigna un temps la viticulture à l’université de Santiago du Chili pour revenir sur sa terre catalane. Il créa et dirigea pendant 30 ans, la station vitivinicole de Tresserre. Sa passion pour le vin l’a conduit à la gastronomie et aux produits de terroir du Roussillon. De ce long cheminement est né «Terroirs de Lumières», illustré des photos réalisées par Paul Palau, aux Editions Objectif Sud. Agronome des saveurs, Pierre Torrès invite le lecteur à une flânerie gourmande dans la riche diversité des terroirs du Roussillon, dans l'univers des goûts et des saveurs catalanes… Bien sûr que l’inquiétante crise actuelle de la viticulture y sera évoquée avec ses effets sur l’arrachage massif de vignes et son corollaire de dangereuse prolifération des friches…Une dégustation modérée et gratuite, en partenariat avec les vignerons de Terrats accompagnera ce 3ème rendez-vous bleu. Le succès grandissant de fréquentation de cette manifestation, répond à n’en pas douter à un fort besoin de rencontres et de liens sociaux. Qui l’aurait prédit ? A vous d’oser, poussez donc la porte !

Entrée Libre. 3ème édition des Rendez-vous BLEU à Thuir jeudi 20 à partir de 18 h au Café Bleu (face aux caves Byrrh). Contacts : 04 68 53 05 94 ou 04 68 53 12 98 e-mail : librairie.pressepapier@orange.fr

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans LITTERATURE
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 14:53

OLE ! LA MACARENA

sa charmante pointe d'accent, aguiche nos oreilles. Prestance altière espagnole annonce la femme de caractère. Son regard ardent, couve le feu qui brûle en elle : Le flamenco c'est toute la vie de Térésa Huelin ! A force de pugnacité, cette barcelonaise a abouti à son projet le plus ambitieux à ce jour : Fonder son école de danse à Thuir. Connaissez-vous la Macarena ? 
Teresa--photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Jeune, ses premiers de danse seront classiques à Barcelone.  Puis, à 20 ans se produit la rencontre !  Sa vie s'exalte devient fougeuse et flamenca. Ses rencontres avec les Maîtres José de la Vega et Carmen Contreras sont déterminantes. Teresa fréquente leurs illustres écoles de flamenco et sévillanes. "Je ne sais qui du flamenco, qui de moi lequel a adompté l'autre ! Cette danse m'a illico passionnée, plus séduisante, vivifiante et expressive... que la danse classique." Confesse Teresa sur un ton un tantinet espiègle. "Etre flamenca, c'est avoir une autre peau, une autre âme. Il me suffit de quelques accords de guitare pour que je révèle telle qu'en moi-même. Tout mon corps est subitement envahi d'un vertige émotionnel venu du plus profond de l'âme... ça me prend, là, aux tripes. C'est très fort ! " S'exclame-t-elle. 
Les-flamenca-en-herbe--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpgOl---le-flamenco--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Désormais Teresa anime les cours de l'école de danse La Macarena où elle n'a de cesse de communiquer sa passion aux élèves. En Juin, la seconde représentation annuelle des élèves de la Macarena a été un triomphe. Ce spectacle ne fut qu'émerveillement , que régal pour plus de 400 aficionados émoustillés   par tant de grâce et de sensibilité. Teresa s'est produit en solo en fin de réprésentation. Comment ne pas succomber à la virtuosité de ses zapateos ? Toute en séduction, exprimant force d'aimer ou désespoir : vigueur de vie, crainte de mort. Elle a su marier grâce et sensualité, générosité et dynamisme pour un public aux anges ! 
Teresa-et-les-castagnettes--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Depuis, les clameurs se sont tues... C'est l'heure de la reprise des cours. Hélas, La Macarena est condamnée à se cantonner au gymnase de l'hôpital psychiatrique de Thuir. Cette situation réfrêne certainement certaines ardeurs.... Pourquoi cette école de danse ne dispose-t-elle pas de salle municipale ? Les cours ont repris le Mardi 11 Septembre. Vous rêver de retrouver l'équilibre dans la monotonie ou l'impétuosité de la vie "moderne" ?  Un peu de flamenco et c'est reparti ! Contact : 04 68 53 49 19

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 09:45

QUATRE MAINS POUR UN CREDO

Jusqu’au 16 Septembre, Simone Malé et José Manzanarés deux artistes catalans exposent sculptures et peintures au Musée des Arts et traditions populaires. 
Jos---Manzanar--s-et-Simone-Mal----Photo-JLM-7447-.jpg

Complices à la vie comme à l’atelier... Le duo ne forme qu’un quand il s’agit de sculpter. Des sculptures de terre, de grés noirs, plâtre, cire exécutées à quatre mains aux designs surréalistes à la Giacometti. Aujourd’hui, Simone Malé et José Manzanarés semblent avoir atteint l’harmonie absolue. Elle leur permet de concrétiser l’accord artistique le plus parfait, fruit de longues années de complicité de vie. Quand l’un porte l’idée, l’autre réalise le geste et inversement. Comment distinguer la touche personnelle apportée par l’un ou l’autre des artistes dans chacune des statues ? 
Statues----la-Giacometti--Photo-JLM-7447-.jpg
«Chacun accomplit ce qu’il affectionne de réaliser dans la création d’une statue. José exécute les petits détails, moi les formes générales.» Avoue modestement Simone. «Nous sculptons d’étranges personnages filiformes tels des totems sortis du sol, délivrées des contingences terrestres pour atteindre des sphères spirituelles. » Evoque mystérieuse Simone. Caresse-pour-une-femme--Photo-JLM-7447-.jpgCes deux artistes sont fascinés par l’Afrique qu’ils n’ont hélas jamais visitée. Leurs œuvres figuratives présentées magnifient la femme africaine, sa sagesse, sa sérénité et sa beauté. Elles renvoient à une symbolique de fécondité et dégagent une extraordinaire puissance magique et esthétique. Les rêves d’Afrique de Simone et José deviennent invitations aux voyages dans l’espace et le temps pour le visiteur. Ce sont deux artistes accomplis parce qu’ils sont aussi peintres talentueux très influencés par Modigliani. Là, leur art s’exprime cette fois en solo. Leurs principales dernières toiles présentées dans cette exposition, célèbrent encore la femme en portraits. La femme est, pour Simone et José, le futur de l’homme à n’en pas douter c’est leur crédo…

Une exposition proposée par l’association Cimaises Ephémères jusqu’au 16 Septembre ouverte tous les jours de 15h à 18h. Entrée libre.(A côté de la Mairie) Contact 06 60 05 78 45

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans GALERIE D'ART
commenter cet article
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 11:05

Le Monde de Carozo 
Jeudi 6 Septembre à 18h30, s’ouvre à l’espace Lambert Violet une exceptionnelle exposition de peintures et de sculptures bois. Caroline Cabrerizo peintre local a invité deux grands artistes à la rejoindre. Le sculpteur parisien Alain Galvez et le peintre Pascal Diamant Berger, installé à Saint Cyprien. 

Carozo-dans-son-atelier--Photo-JLM-7447-.jpg

Si le talent de l’artiste thuirinoise Caroso alias Caroline Cabrerizo est reconnu dans les grandes capitales, ici en Roussillon, il est quelque peu ignoré… Ne dit-on pas : Nul n’est prophète en son pays ? Qui soupçonnerait que ce petit bout de femme rousse, cette quadra aux allures bohèmes, soit une immense artiste ? À l’âge de 6 ans, Caroline a débute son initiation artistique à l’Académie d’Olga et Marcel Homs. Puis elle fréquente l’école des Beaux Arts de Perpignan. Quelles années plus tard, en 1989, Caroso obtient l’hospitalité de la Fondation Cartier, entre dans le dictionnaire Drout et enchaîne de nombreuses expositions à Paris, New York et Saint Pétersbourg… Après une période de gestation créatrice, la voilà replongée dans la frénésie de création ! Tels Maîtres tel…. est le thème de son expo où l’humain et l’animal se confondent.  A côté, quelques huiles exposées d’une grande force magnifient la femme libérée. Un hymne à l’Amour dans des espaces acides déstructurés. «Mon thème est l'humain et ses positions lascives nous ramènent à un univers que nous pourrions qualifier de kitch.» Souligne la désinvolte Caroline.  Les couleurs chaudes, orangers et rouges, les forts contrastes, rappellent son puissant attachement au pays catalan. Cet attachement méditerranéen, elle l’a magnifié en un remarquable triptyque de 3 mètres, emprunt d’une étrange sensualité «le matador et le taureau». A la fois surprenante, envoûtante, énigmatique et sensuelle, Caroline Cabrerizo tente de s'évader d'un monde qui ne lui ressemble vraiment pas pour créer au bout de son pinceau une autre réalité, un ailleurs. Aux confins du figuratif expressif et d’un univers imaginaire subtil, tantôt tourmenté tantôt optimiste…. C’est le Monde de Carozo !

Le visiteur pourra aussi admirer les peintures abstraites aux couleurs chatoyantes du talentueux Pascal Diamant-Berger et les œuvres du surprenant sculpteur parisien Alain Galvez.

Vernissage Jeudi 6 Septembre à 18h30. Espace Lambert Violet

Expo ouverte dés ce 3 Septembre jusqu’au 16 Septembre de 15h à 19h – Entrée Libre.
 
Caroline Cabrerizo  s'est envolée le 8 Septembre pour Shangai, invitée d'honneur de l'exposition iinternationale organisée dans la plus grande ville chinoise capitale mondiale de l'Art contemporain. A son retour je réaliserai un reportage sur cet expo ainsi que sur le vécu de l'artiste en Chine sous différents aspects !

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans GALERIE D'ART
commenter cet article
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 16:49

LES NUITS D’AOÛT DE THUIR… 
Mémorables, ces «Nuits d’Août» de Thuir ! Exceptionnelle, la programmation de concerts et spectacles gratuits : Alma Gitano, les frères Taloche, Patrick Fiori…Excusez du peu ! Trois soirées de réjouissances, où une foule, jeune ou familiale, tranquille, joyeuse ou exaltée est venue se pressée aux rendez-vous ! En point d’orgue le concert de Patrick Fiori… 
Sur-la-sc--ne-Patrick-Fiori--Photo-JLM-7447-.jpg
8, 9, 10 Août, la 17ème édition des « nuits d’Août» de Thuir a tenu toutes ses promesses. Jamais, de mémoire d’organisateurs, la Place de la République n’avait connu pareille affluence pour un concert ! Des milliers de personnes se pressent pour rencontrer leur idole, Patrick FIORI. 
Patrick-tout-donner--Photo-JLM-7447-.jpg
Il est 21h30. Soudain, il apparaît sur scène, simple, nature, décontracté. Chemise blanche ouverte aux vents, jean, baskets. Les fans pressés sur le devant de scène exultent. Que du bonheur aussi pour les quelques 6000 spectateurs ! 
chanteur-corse-Patrick-FIORi--Photo-JLM-7447-.jpg
Il est bien loin le Patrick lyrique de ses débuts. Il a mûri, est devenu aujourd’hui plus rock en roll, au contact de son ami Jean Jacques Goldman. Patrick donne tout à son public. Puisant au plus profonds de lui, émotions, joie, et nostalgie… Durant une heure trente, l’artiste interprète avec passion et plaisir, succès d’hier et d’aujourd’hui, repris en chœur par la foule chavirée de bonheur, envoûtée par sa voix puissante et exceptionnelle. 
Fiori-Patrick--photo-JLM--.jpg
«Si on chantait plus fort», «4 mots sur un piano», «toutes les peines»… « Levez les mains au ciel et caressez-le, chantez, criez ! Levez le poing !» harangue le facétieux Corse. Le gentil Fiori se confie sans pudeur, en sueur, au public, parlant de lui, de son enfance dans les quartiers nord de Marseille, de sa famille, de sa mère… provoquant alors une étonnante intimité. Puis, fourbu, il disparaît comme il est apparu…Déjà, dans la foule, fusent compliments et frustrations : «Génial !», «Super», «Qu’il est beau !», «J’aurai voulu l’embrasser.» Un beau feu d’artifice, hélas perturbé par le vent, clôturait ces belles festivités de l’Eté à Thuir… 
Premier soir le 8 Août : Alma Gitano 
G--rard-Ferrer-et-le-groupe-gypsie-Alma-Gitano--Photo-JLM-7447-.jpg
Il est marseillais et gitan, le sympathique Gérard Ferrer… Et il le revendique haut et fort ! Alma Gitano a enflammé la nuit thuirinoise reprenant les grands classiques de la chanson française façon gypsie. Charles Aznavour, Jacques Brel, Edith Piaf, Serge Gainsbourt, Stevie Wonder, Claude François… Cette fiesta Latina, Olé ! de plus 2 heures a enthousiasmé le public de 2000 spectateurs… 
G--rard-FERRER-leader--ALMA-GITANO.jpg
Deuxième soir, 9 Août les frères Taloche 
Taloche-les-fr--res--Photo-JLM-7447-.jpg
Vincent Lagaffe ? Stan Hardy ? Non ! Vincent et Bruno alias les frères Taloche forme un excellent duo comique. Durant 1h30 ils ont présenté leur nouveau spectacle… décapant, délirant ! Numéros visuels, mimes musicaux, sketches tout y est passé ! Multipliant mimiques, jeux de mots et de situations, quiproquos… Un spectacle qui a subjugué petits et grands hilares. 
Les-Fr--res-Taloche--Photo-JLM-7447-.jpg
Chapeau bas à l’équipe de Nicole Gonzalez pour la qualité de sa programmation ! Loin des tintamarres, des comportements stéréotypés, loin des foules grouillantes des stations balnéaires, l’arrière pays catalan conserve sa quiétude, son authenticité. Thuir la dynamique, joue désormais dans la cours des grandes scènes régionales… Elle apporte ainsi la preuve chaque année, qu’il y a de la vie dans le bel arrière pays catalan !
 
Texte et Photos
© copyright Jean-Luc Modat 08-2007

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article