Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 14:53

OLE ! LA MACARENA

sa charmante pointe d'accent, aguiche nos oreilles. Prestance altière espagnole annonce la femme de caractère. Son regard ardent, couve le feu qui brûle en elle : Le flamenco c'est toute la vie de Térésa Huelin ! A force de pugnacité, cette barcelonaise a abouti à son projet le plus ambitieux à ce jour : Fonder son école de danse à Thuir. Connaissez-vous la Macarena ? 
Teresa--photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Jeune, ses premiers de danse seront classiques à Barcelone.  Puis, à 20 ans se produit la rencontre !  Sa vie s'exalte devient fougeuse et flamenca. Ses rencontres avec les Maîtres José de la Vega et Carmen Contreras sont déterminantes. Teresa fréquente leurs illustres écoles de flamenco et sévillanes. "Je ne sais qui du flamenco, qui de moi lequel a adompté l'autre ! Cette danse m'a illico passionnée, plus séduisante, vivifiante et expressive... que la danse classique." Confesse Teresa sur un ton un tantinet espiègle. "Etre flamenca, c'est avoir une autre peau, une autre âme. Il me suffit de quelques accords de guitare pour que je révèle telle qu'en moi-même. Tout mon corps est subitement envahi d'un vertige émotionnel venu du plus profond de l'âme... ça me prend, là, aux tripes. C'est très fort ! " S'exclame-t-elle. 
Les-flamenca-en-herbe--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpgOl---le-flamenco--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Désormais Teresa anime les cours de l'école de danse La Macarena où elle n'a de cesse de communiquer sa passion aux élèves. En Juin, la seconde représentation annuelle des élèves de la Macarena a été un triomphe. Ce spectacle ne fut qu'émerveillement , que régal pour plus de 400 aficionados émoustillés   par tant de grâce et de sensibilité. Teresa s'est produit en solo en fin de réprésentation. Comment ne pas succomber à la virtuosité de ses zapateos ? Toute en séduction, exprimant force d'aimer ou désespoir : vigueur de vie, crainte de mort. Elle a su marier grâce et sensualité, générosité et dynamisme pour un public aux anges ! 
Teresa-et-les-castagnettes--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Depuis, les clameurs se sont tues... C'est l'heure de la reprise des cours. Hélas, La Macarena est condamnée à se cantonner au gymnase de l'hôpital psychiatrique de Thuir. Cette situation réfrêne certainement certaines ardeurs.... Pourquoi cette école de danse ne dispose-t-elle pas de salle municipale ? Les cours ont repris le Mardi 11 Septembre. Vous rêver de retrouver l'équilibre dans la monotonie ou l'impétuosité de la vie "moderne" ?  Un peu de flamenco et c'est reparti ! Contact : 04 68 53 49 19

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article

commentaires