Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 15:54

LE TRIOMPHE DE LA MACARENA !

Débauche andalouse à la salle de Ciné du CHS de Thuir. Ce dimanche 18 Juin, avec les élèves de l’école de danse « La Macarena » de Teresa HUELIN devant 300 personnes ! Il aura fallu seulement quelques petits mois à Teresa Huelin pour créer son école de danse La Macarena et produire un premier spectacle d’une rare qualité !

Dimanche, la chaleur torride écrase tout. Plus de 300 personnes bravent la torpeur et assistent émerveillées à un prodigieux spectacle de danses sévillanes et flamencas…Un régal ! Comment ne pas fondre devant tant de sensualité ? Soudain, le spectacle débute. C’est l’étincelle, l’énergie en fusion. Les pieds frappent la scène, les bras s’élèvent, les mains claquent, les jupes s’envolent… la transe de la danse envahit peu à peu les 10 danseuses au rythme d’un tempo langoureux et poétique. Le trac disparu, leurs corps expriment là, joies et peines. Aussitôt, l’envoûtement gagne la salle. Ensuite les 7 « petites » de l’école dansent magnifiquement « Carmen Zambra » démontrant aussi de très grandes dispositions. Puis, vêtues de somptueux costumes, les danseuses interprètent les superbes ballets de «Garrotin», «Baile popular», «Tangos» qui enflamment le public. La danse lui colle à la peau. Le flamenco coule dans ses veines. A elle seule, Teresa assure le final du brillant spectacle, le public exulte ! Ses interprétations éblouissantes de Sevillana, Alegrias, ou Rumbla… révèlent une sacrée présence sur scène. Il fallait la voir rayonnante, Teresa ! Son puissant regard et son large sourire exprimaient le bonheur. Si l’école de danse « La Macarena » dispose dés la Rentrée d’une salle spécifique à Thuir, le succès de fréquentation sera garanti ! La demande est déjà si importante…. En fin, le pot de l’amitié clôturait cette belle soirée réunissant spectateurs et danseuses. A noter Pour s’inscrire à l’école La Macarena ou s’informer

Contact : 04 68 53 49 19

Reportage réalisé Photos et texte par Jean-Luc Modat

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans SPECTACLES
commenter cet article
7 novembre 2005 1 07 /11 /novembre /2005 12:02

PAUL MINES, L’HOMME ECORCHE, QUI PEIGNAIT DANS SA TÊTE !

Il était une fois, Paul. Paul MINES. A Céret, à deux pas du Musée d’Arts modernes, une enfance cabossée, un cœur meurtri…Une passion assouvie de rugbyman. Une vie commune, presque insipide, à ses yeux ! Une carrière quelque peu banale, stressante, trépidante de dessinateur industriel…

 

Rien ne laissait augurer son destin ! A

CE TABLEAU DE L'ABBE PIERRE, PAU DESIRAIT LE DONNER A LA FONDATION

Son éternel chapeau vissé sur la tête, son sac en bandoulière

JANINE NOUS A QUITTE

Depuis, Janine MINES s'en est allée, comme ça, en silence sans dérange? Sans mots dire... Aujourd'hui je pleure une amie, un être sensible et entier qui a toute sa vie durant soutenu, aimé son artiste de mari... Georges Mas, Janine et moi-même avions convenu d'organiser une rétrospective à Thuir et Olot (Catalunya Sud) pour présenter toutes les oeuvres de Pau MINES. En mémoire pour Janine, elle doit être organisée.

Photos et texte Jean-Luc Modat

 

Rien ne laissait augurer son destin ! Ala

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans GALERIE D'ART
commenter cet article