Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 15:04

8 - 9 - 10 Août 2007 : 
Les nuits d’Août à Thuir

17 ans déjà que «Les Nuits d’Août» de Thuir illuminent le Pays Catalan… Cette année encore, l’Office Municipal de la Culture présidé par Nicole Gonzalez frappe un grand coups ! Avec en programmation, Alma RITANO, Les frères Taloche et Patrick FIORI.  

Le temps de 3 nuits, la Place de la République se transforme en prestigieux music-hall à ciel ouvert sur des étoiles. Ces soirées festives populaires de concerts et de spectacles sont proposées gratuitement au nombreux public. Des artistes de pointures nationales voire internationales se produisent encore en 2007 sur la scène thuirinoise. Quelle programmation !

Le 8 Août à 21h Alma Ritano un show latino inoubliable
G--rard-Ferrer-leader-du-groupe-gitan-Alma-Ritano.jpg

Alma Ritano est le groupe Gipsy qui ose adapter les grands artistes en flamenco : Charles Aznavour, Jacques Brel, Edith Piaf, Serge Gainsbourt, Stevie Wonder, Claude François… sans oublier ses compositions originales ! Plus de 300 000 albums vendus dans le monde ! Les références d’Alma Ritano parlent d’elles-mêmes : 1ère partie de Cher au Zenith, de Madonna à Bercy, Alma Ritano réalise de nombreux concerts à travers le monde (Barcelone, Beyrouth, Tsin Tao ...) Aux pieds des pyramides du Caire, le groupe participe au concert exceptionnel en première partie de Sting devant plus de 300 000 personnes... Impressionnant ! Réservez votre soirée de fiesta Latina, Olé !

Le 9 Août à 21 h : Les frères Taloche, l’humour décapant
Les-fr--res-Taloche--DR-.jpg

Désirez-vous pleurer… de rire ? Donner une grande claque à la morosité ? Frères à la ville, complices sur scène, le nouveau spectacle de Vincent et Bruno, les frères Taloche, est délirant ! Ce spectacle enchantera petits et grands… Numéros visuels, mimes musicaux et sketches s’enchaînent à un rythme effréné. Parmi leurs pairs, Michel Boujenah dit d’eux : »On peut penser que ce qu’il font est facile. Et bien non ! C’est formidable d’aller jusqu’au bout du burlesque sans jamais être vulgaire. Ils sont vraiment drôles et en plus, tendres parce que fragiles. Tout cela madame, Monsieur, c’est les frères Taloche. » Il enchaînent les tournées internationales et ils font le bonheur de se produire exceptionnellement à Thuir.

Le 10 Août à 21h : Patrick Fioro, concert acoustique

Patrick-FIOR-en-concert----Thuir--D.R-.jpg
En clôture des Nuits d’Août de Thuir, Patrick Fiori se produit en concert le 10 Août à 21h sur la scène de la Place de la République. Corse d’adoption,
Patrick Fiori est né le 23 septembre 1969 à Marseille. C’est en Corse, à Cargèse que le petit Patrick est élevé au milieu de ses quatre frères et sœurs. Enfant, il rêve déjà les yeux ouverts de devenir chanteur. Dés 12 ans il enchaîne et remporte les concours de chant avec la forte conviction d’atteindre et de vivre pleinement son rêve d’enfance. A l’âge de 13 ans, Patrick Fiori participe à une comédie musicale intitulée « Au jardin de l’enfance ». Patrick décide de monter à Paris. C’est alors que la chance lui sourit ! Il représente la France au grand concours de l'Eurovision, en mai 1993 en Irlande, avec la chanson "Mama Corsica". En 1998 sa carrière prend son véritable envol avec sa participation à l'extraordinaire comédie musicale "Notre-Dame de Paris", dans laquelle Patrick joue le personnage de Phoebus ! Dés lors son talent révélé est reconnu. Il participe aussi à la tournée au sein de l'équipe des "Enfoirés". Depuis, il enchaîne les succès, les plateaux TV, les tournées nationales et internationales… Son naturel, son talent, sa simplicité et sa grande gentillesse lui valent l'amitié de tous et des très nombreux fans qui ne manqueront pour rien au monde ce concert exceptionnel ! 

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article
3 août 2007 5 03 /08 /août /2007 09:57

Les Rendez-vous Bleu 
Adrienne-Cazeilles-la-Dame-des-Aspres--Photo-JLM-7447-.jpg
Adrienne Cazeilles la Dame des Aspres
Mardi 7 août à partir de 19h, tout un chacun peut se rendre à la seconde édition des «Rendez-vous Bleu» à Thuir. Cette audacieuse initiative est à mettre à l’actif de la librairie «Le presse papier» et du «Café bleu». Un café littéraire en milieu rural ? Fallait oser ! «Ces rencontres ont pour objectif de populariser la culture et plus particulièrement le livre» Confie Arnaud Taix, le libraire. Le bistro n’est-il pas le lieu convivial propice aux rencontres ? Alors, quand il devient littéraire, il engage au dialogue….Les femmes et l’écriture sera le thème de cette seconde édition. Les rendez-vous Bleu accueilleront, deux des plus belles plumes du Pays catalan, deux femmes au caractère bien trempé. Elles participent à l'avancement de l'écriture au féminin et à son rayonnement : Adrienne Cazeilles, ancienne institutrice, la Dame des Aspres, a rédigé un devoir de mémoire d’un art de vivre aujourd’hui disparu «Quand on avait tant de racines », Ed. Les Trabucaires. Hélène Legrais, journaliste relate dans «Les enfants d’Elizabeth», Ed. Presses de la cité, l’histoire de femmes à la maternité d’Elne à partir de 1939. Volubiles, bien sûr qu’elles aborderont les évolutions de la condition féminine à travers temps ! Ça promet donc de passionnants débats…Auteur, chroniqueur, animateur radio… Le pétulant thuirinois Norbert Narach animera cette belle soirée-débat : présentation des ouvrages, questions-réponses, élargies aux débats sociétaux… 
H--l--ne-Legrais--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
Hélène Legrais, écrivaine journaliste
Infos pratiques : Café Bleu (face aux caves Byrrh) - THUIR mardi 7 août à partir de 19h00 Contacts : 04 68 53 05 94 ou 04 68 53 12 98 - e-mail : librairie.pressepapier@orange.fr

Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 08-2007
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans LITTERATURE
commenter cet article
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 10:01

Journée à la campagne dans les Aspres 

Remis au goût du jour une tradition ancestrale : Le marché à la ferme est organisé à Oms au Mas Cané ce Mercredi 1 Août de 10 à 19h réunira 15 producteurs et artisans…foie-d-oie-le-mien-est-meilleur--Photo-JLM-7447-.JPG
Du-lard-ou-du-cochon--Photo-JLM-7447-.jpg


Au cœur des Aspres, le village d’Oms, le pays de l’orme. A l’entrée du village, un panneau «Le Mas cané» invite le visiteur à s’aventurer dans la fraîche subéraie. Quelques minutes de piste, soudain c’est l’émerveillement du Mas Cané du 18ème siècle ! Claude, fermière de son état, vous accueille
grand sourire XXL aux lèvres… Voilà 20 ans, cette é
ducatrice spécialisée rencontrait un paysan : Histoire d'amour, projets communs, et hop c'était parti pour la vie ! Depuis, l’éleveuse veille affectueusement sur sa joyeuse marmaille de canards, oies, chapons, chèvres et cochons… 

Le marché à la ferme, c’est sympa !

Claude-Vassail-au-mas-Can----Photo-JLM-7447-.jpg
Loin des tumultes de la Côte, osez goûter à la quiétude de l’arrière pays ! Mercredi 1er Août à Oms au Mas Cané, Claude Vassail, 12 producteurs et 3 artisans d’art du pays catalan se regroupent pour former un marché original et pittoresque au cœur de la ferme. Tous sont animés par le plaisir d’élaborer de bons produits, le bonheur du contact direct avec les clients, la joie de créer, d'inventer et de vivre au pays ! Ils cultivent avec bonheur traditions et modernité… «Nous nous efforçons de conserver les valeurs d’autrefois : bonne nourriture, vie saine et simple tout en vivant bien au 21e siècle ! » s’exclame Claude Vassail. Ce marché fermier contribue à la rencontre de deux mondes qui souvent s’ignore : Les paysans et les citadins. « Cette animation d’agritourisme, nous permet de recevoir à la ferme, de faire visiter, d’expliquer notre travail, de partager nos valeurs, de faire goûter, et aimer nos produits. » Evoque l’agréable fermière. C’est une volubile Claude ! Et d’ajouter : »
 Donner envie d'acheter des produits d'ici contribue à dynamiser l'économie locale, à maintenir la vie dans nos villages et campagnes » La convivialité c'est la quintessence de cette journée ! Tout y est délicieux : le marché fermier, la rencontre, l’accueil, la présence, l’écoute… Les plaisirs sont aussi partagés autour d’une bonne table avec des gens sympas et ouverts… « Adultes, jeunes, enfants, tous ont envie d'honnêteté, de sincérité et d'authenticité, de simplicité c'est une recette de bien être, sinon de bonheur »Déclare Claude avec force et conviction.

 

 

Mercredi 1er Août à Oms Mas Cané de 10h à 19h 
Contact : 08 75 47 47 31- 04.68.39.49.76

ANIMATIONS

Balade botanique dans la suberaie avec Jacques Lemblé expliquera le chêne liège, les bouchons, le commerce, le bouchage.

Atelier enfants animé par Jean Michel Paraire de Fourques : fabrication d'instruments de musique en roseaux et jeux musicaux

12 producteurs fermiers 3 artisans d'art pour des emplettes de qualité

Visites de l'élevage de palmipèdes et de la conserverie

Assiettes fermières alléchantes : cargolade de l'escargot Thuirinois, foie gras et canard du Mas Cané, tapas et pastis fermier, yaourt de La Masou, mel i mato , sans réservation

Un parking plus près pour se garer

 

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans TERROIRS
commenter cet article
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 09:28

SAGA BYRRH EN COEUR D'ETE

En coeur d'Été, place au farniente ! Rien de tout cela pour les 100 salariés des célèbres caves Byrrh à Thuir des établissements Cusenier filiale du Groupe Pernod-Ricard...

 Entr--e-des-caves-Byrrh----Thuir--Photo-JLM-7447-.jpg

La température monte, ils sont très perplexes quant à l’indécision de eur devenir les 100 salariés... Le fatidique Lundi 17 Septembre à Créteil la Direction du Groupe présentera conclusions et validations d'une étude menée par le Cabinet Axel Boss. La finalité de cette étude diligentée : Rendre plus compétitif le site. Plan social ? Il se murmure que 14 départs à la retraite ne seraient pas remplacés et que 7 CDD et intérimaires ne seraient pas renouvelés. Une réflexion est aussi engagée sur les activités ménage et gardiennage (9 emplois) et sur les visites (3 personnes en CDI). Mais le personnel s’attend à davantage de mesures. Dans notre édition du 26 Juillet, Stéphane Mazaleyratreprésentant du personnel faisait part de ses appréhensions nées de nombreuses interrogations dues à l'inquiétant silence actuel des dirigeants. Sombres augures pour demain ? Le famélique tissu industriel Roussillonnais perdrait-il l’un de ses plus beaux et derniers fleurons ?

ENTREE-THUIR.jpg
La Direction circonspecte…

Joint par téléphone, la direction du site de Thuir représentée par Guillaume Chaput DHR, n'a pas souhaité éventer la moindre indiscrétion.... Rien à filtrer de cette aimable conversation sinon que ce responsable n'a pas osé s'aventurer à s'exprimer sur les inquiétudes actuelles du personnel. Manque d’éléments d’information ou consignes de silence ? Il s'est donc refusé à tous commentaires, se réfugiant précautionneusement derrière cette phrase sibylline : "Nous attendons les conclusions des études qui seront présentées par la Direction du Groupe Pernod Ricard, en Septembre" En guise de conclusion Guillaume Chaput se voulant rassurant, lâchait enfin :" En aucun cas l'avenir du site n'est remis en cause".

Le Maire de Thuir engagé 
Ren---Olive-implore-les-Dieux.jpg

Le maire, René Olive demeure tout aussi prudent. «Nous sommes concernés parce que le site représente un patrimoine et une richesse pour la Ville de Thuir. Depuis leur création, les caves Byrrh ont donné un sacré élan social et une évidente expansion économique à l’échelle de notre commune. C’est une importante potentialité !» Il faut souligner que depuis plus d’un siècle Thuir rime avec Byrrh. L’histoire de la famille Violet a épousé l’histoire de la Ville. L’attachement a été presque filial. Il est aujourd’hui culturel mais n’en demeure pas moins économique… «La Taxe professionnelle versée par les caves Byrrh représentent pour la Communauté de Communes des Aspres, plus de 25% des taxes perçues. C’est le plus qui nous différentie d’un canton rural modeste et ordinaire… » Souligne le pertinent René Olive. Jusqu’à aujourd’hui, il n’existait que très peu de relations entre Mairie et direction des caves Byrrh. «Un dialogue c’est engagé avec Patrick Guidici, le nouveau Directeur que j’ai reçu à plusieurs reprises. Dernièrement, si j’ai tenu à rencontrer les représentants du personnel c’est aussi pour leur signifier notre soutien ! » Evoque le Maire et de s’engager avec sa verve habituelle : « Tout ce que l’on pourra faire pour l’emploi nous le feront. Pour le moment aucune proposition ne nous a été présentée. Je suis l’affaire de très prés. Je comprends très bien l’inquiétude des personnels… et ce n’est pas facile pour eux ! Derrière ce silence de la part des dirigeants du Groupe on peut tout supposé ! S’exclame-t-il. La population de la ville est en émoi et plus particulièrement ses commerçants. C’est le sujet de conversion de l’Eté ! Comment ne pas se soucier des importantes retombées commerciales provenant des 61 000 visites annuelles que draine la célèbre cuve d’un Million de litres ? Espérons que la foi en l’avenir de Byrrh à Thuir ne s’envolera pas comme la part des anges

 Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 08-2007

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIAL
commenter cet article
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 23:28

Crise ou mutation ? 
Avènement de la quatrième révolution industrielle ou imposture ? Fin de la civilisation du pétrole ? En Occident, l’imposture générale continue d’imposer les systèmes d’une société obsolète, en dissimulant mal la naissance d’une nouvelle civilisation déjà bien organisée. Son organisation suppose l’éviction du travail, l’extinction de la vie salariale, la marginalisation de la plupart des humains ! Seul un nombre infime d'entre nous trouvera de l’emploi et une position sociale. Cette mutation est la cause de tous nos maux présents et surtout à venir. Les trafics de drogues à échelle internationale n’auraient-ils pas l’impact économique que l’on feint de nier ? Tous les circuits financiers mis en place depuis des décennies, privilégient le système spéculatif boursier au détriment de l’investissement. Cela asphyxie l’économie en générant pénurie, chômage, inégalités, exclusions de milliards d’humains, au nom de la déréglementation, de la flexibilité, en un mot de l’adaptation du travail à la mondialisation ! Le mot crise cache mal cette mutation car l’économie a supplanté l’Homme ! Ne vivons-nous pas la fin d’un Monde, celui du travail ? Celui de la valeur de la vie ? Qu’on ne s’y trompe pas, une forme violemment inégalitaire de partage du travail est en marche, portant en elle le germe de l’éminente explosion sociale. Nous serons tous touchés quelle que soit notre classe socio professionelle, notre âge et notre activité... On a mis l’Homme au service de l’économie, alors que c’est l’économie qu’il faut mettre au service de l’Homme. Il faut que chaque citoyen, même pour des tâches les plus  modestes, ait toute sa place dans la société, une place reconnue et respectable. Voyez comment s'organisent assistanat et dépendence ! Voyez comme la valeur du travail est dévalorisée...  

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article
28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 16:12

EXPOSITION CONSACREE A JEAN LURÇAT 
Jusqu'au 26 Août, l'Espace Culturel Lambert Violet à Thuir, accueille une extraordinaire exposition consacrée à l'artiste engagé, à l'éternel voyageur : Jean Lurçat. Une visite s'impose donc dans votre itinéraire de tourisme culturel en Pays catalan...
 
L-espace-culturel-Lambert-Violet--Photo-JLM-7447-.jpg
L'Espace Culturel Lambert Violet a du être spécialement aménagé pour pouvoir accueillir cette remarquable exposition du Musée d'Aubusson. Lumières tamisées, obscurité des lieux, rehaussé d'un fonds musical de bon goût, tout invite à l'admiration, à la contemplation.... Cette exposition Jean Lurçat permet au visiteur de découvrir, un précieux échantillon de tapisseries de son immense œuvre tissée, agrémentée de quelques céramiques, témoignages de ses séjours à Sant Vicens à Perpignan. 
C--ramique-de-Jean-Lur--at-r--alis--e----Sant-Vicens--Photo-JLM-7447-.jpg
Qui était Jean Lurçat ? 
Jean-Lur--at--Photo-JLM-7447--copie-1.jpg
Il voit le jour en 1892, à Bruyères dans les Vosges en 1892, dans une modeste famille aux origines espagnoles. Alors que ses parents le destinent à une carrière de médecin militaire, lui envoie tout paître, pour se consacrer à la peinture. Vite lassé par l’enseignement académique dispensé aux Beaux Arts de Paris, il s’exerce aux fresques, découvre la peinture contemporaine. Jusqu’en 1939, Lurçat est surtout peintre influencé par les fauvistes, les cubistes, les surréalistes... Pourtant, il est, dans ses tapisseries surtout symboliste. L’essentiel de l’oeuvre textile de Lurçat procède de la tapisserie de lisse ou «fresque mobile». L'artiste peintre cartonnier exprime dans ses oeuvres les manifestations de sa vie intérieure en opposition au monde extérieur. Tantôt angoissé par les menaces qui pèsent sur l’Humanité tantôt emporté par la foi qu'il porte en l'Homme, il utilise son langage des formes, des rythmes et des couleurs pour transmettre son message humaniste à ses semblables. Lurçat crie le bonheur et l’espoir... 
L'exceptionnelle exposition à Thuir 
Tapisserie-Jean-Lur--at--Photo-JLM-7447-.jpg
En pénétrant dans l'exposition, le visiteur est subjugué tant par la quiétude des lieux que par la flamboyance des immenses tapisseries présentées. Cet ensemble d’une vingtaine de tapisseries révèle la vision épique, poétique, symbolique et humaniste du Monde de l’artiste. L’homme y est traité sous une vision cosmique, à la fois minérale, végétale, eau, feu, plante et étoile. La Porte jaune, exposée est caractéristique de l'organisation de l'espace chez Jean Lurçat avec ses jeux de lignes horizontales et verticales. L'opposition jaune et noir évoque la lumière et le néant. 
Tapisserie-Lur--at--Photo-JLM-7447--copie-2.jpg
Là, Lurçat privilégie soleils et étoiles déployés au moyen d'un graphisme simplifié et flamboyant. Plus loin, c'est L'eau et le feu. Ici, Jean Lurçat met en scène en opposition, le coq et le bouc. Le bouc menaçant représente les forces démoniaques associées à la nuit, à l'ombre. Le coq est le symbole triomphant, annonciateur de l'aurore, Dans cette oeuvre, l'artiste proclame une reconnaissance aux forces naturelles opposées mais complémentaires, d'où jaillit la vie. Une exceptionnelle exposition réalisée par l’Office Municipal de la Culture en partenariat avec le Musée de la tapisserie d’Aubusson et Madame Jean Lurçat. A découvrir jusqu’au 26 Août à l’Espace Lambert Violet face aux caves Byrrh. Ouverture tous les jours de 10h à 12h – 15h à 18h30. Le Dimanche 15h à 18h. Entrée libre. Contact : 04 58 53 45 88

Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans GALERIE D'ART
commenter cet article
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 08:59

MENACES SUR L’EMPLOI AUX CAVES BYRRH ?

Le groupe Pernod-Ricard envisagerait-il de se séparer de sa filiale CUSENIER, qui fabrique à Thuir des apéritifs emblématiques ? Projets de restructuration ? Stratégie financière ? Quid de l’avenir du personnel et du patrimoine historique des Caves Byrrh ? Rencontre avec Stéphane Mazaleyrat délégué syndical. 

La-cuve-Byrrh.jpgLes-caves-Byrrh----Thuir--Photo-JLM-7447-.jpg

Stéphane Mazaleyrat animateur sécurité sur le site des caves Byrrh, est aussi délégué syndical FO du représentant du personnel au Comité d’Entreprise. 100 emplois sont répartis en personnels parmi plusieurs services : chais et fabrication, mise en bouteille, administratif, maintenance, logistique et laboratoire. Le site de Thuir (non classé)
conditionne environ 14,9 millions de cols par an. Le marasme du marché des apéritifs à base de vin s'est amplifié ces dernières années. Plus aux goûts du jour ces apéritifs? 
St--phane-Mazaleyrat--Photo-JLM-7447-.jpg
Stéphane Mazaleyrat délégué syndical

«
Aujourd’hui, les produits fabriqués ici à base de vin sont encore rentables mais plus suffisamment aux yeux du Groupe Pernod-Ricard. Depuis 2003, nous subissons une baisse des taux de production, des pertes de cols de 5% l’an. Bien sûr, les
lois Évin
, les actuelles dispositions drastiques en matière de consommation d’alcool…n’ont fait qu’aggraver ces tendances. » Analyse Stéphane Mazaleyrat froidement. «En Septembre 2005, Cusenier a fait l’objet d’un discret projet de cession. Le groupe Pernod-Ricard envisageait de se séparer de la société Cusenier. Début 2006, les tractations engagées avec des repreneurs ont été suspendues. Aujourd’hui on ne sait rien ! » S’exclame le syndicaliste. La recherche d'un repreneur avait été confiée à une banque d'affaires. Rappelons que le 6 Novembre 2006 un projet de remise à niveau présenté comme «bénéfique» était proposé au personnel. Objectif ? Rendre plus compétitif le site. Inquiet et méfiant quant à son avenir, le personnel s’est malgré tout désespérément impliqué dans la recherche de solutions, «accompagné» par le Cabinet Axel Boss. Les conclusions de cette étude seront présentées le 7 septembre en CE à Créteil. «Nous sommes une société avec des actionnaires qui demandent un retour sur actions. Nos produits se vendent moins. La froide logique financière du groupe préfère se recentrer sur des produits qui dégagent de plus fortes marges.» Jusqu’au Mois d’Avril, les informations, projets et hypothèses… ont été abondamment divulgués au personnel. Depuis silence sur les ondes ! Les interrogations fusent : Départs anticipés à la retraite ? Externalisation de certains postes ? Licenciements ? Prises en charge par les collectivités locales du personnel chargé des visites ? Cession de Cusenier ? Délocalisation de la production à terme ? Ces questions inquiètent énormément le personnel en plein cœur de l’été et de leurs vacances…. Ainsi, les employés amers se mobilisent. Ils ont réalisé un tract et une pétition à l’adresse de la population, des élus, pour obtenir soutiens et solidarité. «Je remercie au nom du personnel toutes les personnes signataires de la pétition » Conclut Stéphane Mazaleyrat. En 1886, Simon et Pallade Violet créé le Byrrh à Thuir
…Une page de l’histoire du patrimoine catalan se tournera-t-elle ? Le famélique tissu industriel Roussillonnais va-t-il perdre l’un de ses derniers fleurons ?

P--tition-Emplois-menac--s-aux-caves-Byrrh.jpg Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article
22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 11:52


DIADES CATALANES GEANTES

Thuir a clamé haut et fort sont attachement à la catalanité durant les diades catalanes. 3 jours de festivités avec Cargolade géante de 26 000 escargots, soirée de promotion de l’art traditionnel culinaire catalan, défilé de géants, spectacle correfoc (le feu qui court), grande pétarade colorée, animée par diables et grallers (musiciens de rue)…Thuir, la catalane
Pere-et-Victoria--Photo-JLM-7447-.jpg

© copyright Jean-Luc Modat 07-2007

Pourquoi les Catalans seraient-ils condamnés à la folklorisation de leur culture ou à l'oublie de leurs traditions ? En 1989, alors qu’il était de bon goût de lisser son appartenance roussillonnaise… Thuir s’était drapée aux couleurs sang et or et avait osé se proclamer haut et fort «la catalane». C’est en organisant une semaine de festivités sur fonds de traditions, qu’elle avait su jeter un pont culturel indéfectible entre les 2 Catalognes. Depuis, ce concept a été largement repris… Symboles forts de l’identité collective catalane, il ne manquait plus qu’un couple de géants à Thuir ! Depuis Samedi après midi, c’est chose faite. La ville est entrée dans le club très fermé des villes possédant ses gegants. Venus de Perpignan, Elne, Canet, Tautavel, Argeles, Rivesaltes, de Catalogne Sud : Camprodon, Breda, Bellvis, Queixans… guidés par les geganters (accompagnants) aux sons de la gralla, le flaviol et du tambourin, 25 gegants ont accompagné Pere et Victoria. Désormais ils sont les représentants culturels de la Cité du Byrrh, toujours accompagnés par les dansaïres de Tuïr. 
P7200173.JPG
En fin d’après-midi, durant le cervilla (la déambulation en cœur de ville) la surprise est venue des invités ni attendus, plutôt indésirables ! Ils n’auraient manqué la cérémonie pour rien au monde…Les cieux ont abondamment baptisé Pere et Victoria et tout le cortège, laissant seulement le soin au Père Joseph de parachever l’œuvre sur les fonds baptismaux…de la salle Jeantet Violet muée pour la circonstance en annexe de l’église Notre dame de la Victoire. Marraine et parrain, (les gegants
de Rivesaltes et de Bellvis) se tenaient dignement prés de
 leurs filleuls, Pere et Victoria pour la cérémonie. Ils s'engageaient à soutenir les baptisés dans leur vie culturelle. Là, le génie de l’improvisation des colles de Catalogne sud faisait merveille, réalisant un réjouissant concert impromptu… P7200178.JPG
 

Correfoc et spectacles de rue 

P7200339.JPG
© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Les-sabo--.jpg
Le soir, les 27 gegants déambulaient à nouveau en cœur de ville en une parade fantastique. Comme une rumeur venue des fonds bois, au delà des temps, surgit l’extraordinaire horde festive Saboï.
 Plusieurs milliers de personnes dansaient, sautaient, aux sons des trompes, des grelots, des tambours de ces surprenants musiciens masqués emportant petits et grands vers des mondes de magie vers un imaginaire ancestral. Pour le spectacle pyrotechnique délirant, les saltimbanques de la compagnie de Tresseres, Ala Blanca. Quel spectacle ! Une parade musicale et grotesque, accompagnait la déesse mère du Monde suivie d’étranges et inquiétants personnages vêtus de peaux de bêtes... Avec ces Diables et grallers (musiciens de rue) on se serait cru au Moyen Age.
  La-d--esse-du-Monde-copie-1.jpg

Bien que la cargolade de 26 000 bêtes à cornes ait réuni plus de 800 convives, que la soirée gastronomique catalane ait attiré nombre de gourmets, Thuir peut espérer dans l’avenir à davantage de succès populaire, tant son savoir faire festif est admirable ! Thuir la catalane, une ville qui met du cœur à (bien) vivre.

Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans MANIFESTATIONS
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 09:57

jean_le_vannier.jpg
Jean, vannier à Brouilla© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Pour son premier anniversaire THUIR-NEWS s’offre un nouveau look ! Merci aux plus de 12 000 visiteurs qui ont parcouru le site depuis un An. Un site réalisé juste pour le plaisir du partage ! Dans une société encline à toujours plus d’individualisme générateur de davantage d’égoïsmes, qui cultive le futile vernis des apparences… Pourquoi se priver d’effectuer des pieds de nez à cette affligeante ambiance actuelle ? Hum ! Que c’est bon de s’offrir des tranches d’authenticité, de savourer des cocktails de personnages hauts en couleur, de se délecter de délicieuses histoires, d’apprécier le naturel tout simplement ! Ils sont là, autour de nous, au quotidien, ces personnages ! Illustres inconnus ou personnalités reconnues… Le seul message est contenu dans l'ensemble de ces pages : L'Homme, au centre des préoccupations !

J’ai besoin de vous pour débusquer les talents, les passions, les compétences…. Contactez-moi : jean-luc.modat@wanadoo.fr - Merci

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 07:39
Le monde merveilleux de Sauveur.

La vie est souvent surprenante. Alors que le quotidien routinier a usé nos illusions, délavé nos rêves d’enfance, tout à coups surgit dans notre mûre existence une passion ! Comme Sauveur Alcaraz, a plus de soixante dix ans, qui se découvre la marotte pour les miniatures. 
Sauveur-Alcaraz--Photo-JLM-7447-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Son regard est franc, le verbe direct. Il respire la gentillesse, la bonté et l’humilité des gens simples. C’est son fils, Frédo qui l’a poussé à exposer au Musée des Arts et Traditions populaires. Lui, n’aurait jamais osé se mettre en avant, s’exposer ! Cet ancien menuisier a su conservé et cultivé le goût du détail, du travail bien fait. Au gré de ses innombrables randonnées dans les montagnes catalanes, Sauveur a ramené des croquis de monuments célèbres ou oubliés : »Ce qui est bizarre, c’est que je réalise le plus souvent des miniatures d’édifices religieux, moi qui ne suis pas croyant ! » Lance-t-il en guise de boutade. 
Chapelle-St-Sauveur--Photo-JLM-7447-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Il a arpenté toutes les montagnes environnantes. «Je m’installe au jardin quand ça me prend et je m’y mets. C’est pour moi un passe-temps.» Révèle-t-il humblement. Chapelle, mas, orry… il construit ses miniatures en pierres minuscules, morceaux de schistes taillés minutieusement. «Je fabrique tous les objets et les décors dont j’ai besoin pour créer mes compositions. Cela leur confère un caractère unique» Extraordinaire mémoire visuelle et sens de l’imagination font le reste ! Certains modèles représentent plusieurs mois de réalisation. Quel travail, le résultat est prodigieux et admirable, époustouflant ! 
Notre-Dame-del-Coll----Calmeilles--Photo-JLM-7447-.jpgNotre-Dame-des-Anges-Collioure--Photo-JLM-7447-.jpg












© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Un voyage dans le temps et le patrimoine architectural catalan inspiré par Sauveur, à ne surtout pas manquer…Pour cette exposition, les toiles bucoliques de deux artistes figuratifs catalans d’Olot accompagnent magnifiquement les œuvres de Sauveur Alcaraz. Enric Rubio est le maître, son élève Llorenc Danes a la particularité de conjuguer son activité artistique avec celle de berger ! Trois artistes des deux Catalognes réunis au Musée des Arts et traditions populaires de Thuir par l’association Cimaises éphémères.

Jusqu’au Dimanche 8 Juillet tous les jours de 10h30-12h puis 15h-18h. Entrée libre.

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans GALERIE D'ART
commenter cet article