Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 14:44
SEMAINE DU GOûT : Du lundi 15 au Dimanche 21 octobre réveillons nos papilles !

Des «Gastromômes» en culottes courtes

s’offrent une leçon de goût…
Dés Lundi 15 Octobre débute la 18ème édition de la semaine du goût. Une semaine durant, les acteurs du goût : Grands chefs, artisans et agriculteurs se mobilisent en Pays catalan pour émerveiller nos papilles. Suivons les «Gastromômes» de l’école Maurette de Thuir pour une leçon de goût… 
Tu-aimes-toi---Photo-JLM-7447-.jpg
Tu l'aimes ça toi ?
Standardisés, aseptisés, normalisés
 les goûts, saveurs, odeurs, couleurs n’égayent pas nos assiettes ! La mal’ bouffe industrielle a du mal à exalter nos papilles ! Que ce serait triste un Monde uniformisé ! Heureusement, certains font de la résistance ! La cuisine est encore chez nous irrigée en Art culinaire avec ses produits du terroir, ses mijotés goûteux, ses savoir-faire ses fumets locaux… Qui a oublié ces moments complices et exquis partagés avec nos grands-mères ? La cuillère tournée inlassable dans un mijoté frémissant... ponctué par un «goûte !»
Apprendre-les-saveurs--Photo-JLM-7447-.jpg
Le plus catalan des provençaux, David Carcaiso, jeune Chef cuisinier globe-trotter de la Casa Dalie à Thuir, a accueilli dans son univers Dalinien, pour la semaine du goût, la classe bilingue de maternelle d’Irène Morell. Une matinée haute en saveurs pour le plus grand plaisir des »gastromômes» en culottes courtes
. Pour l’occasion, David s’est glissé sous la toque d’un éducateur passionné du goût pour une Leçon de Goût «Made in Tuïr».  Ses convives ont été invités à un grand voyage, un tour du Monde des saveurs concocté à base de produits locaux. L’Asie, les Antilles, l’Inde, l’Orient… 
David-le-Chef-de-la-Casa-Dalie--Photo-JLM-7447-.jpg
«J’ai plaisir à leur faire découvrir de nouvelles saveurs ! Donner du bonheur est mon credo » S’enthousiasme David. «Certains enfants ont déjà le goût développé. Il y a des papa ou maman cordons. » Proclame le Chef avisé. Réveillé, le goût ! Emerveillés, les sens ! Odorat, vue, goût et parfois même le toucher ! Le Chef a initié ces gentils bambins aux plaisirs de la table. Quel heureux moment partagé ! A la fois récréatif et instructif… Un «Hum !» unanime est venu gratifier chaque dégustation de mets. Et si au bout de nos fourchettes se jouait aussi notre santé ?
Notre bonheur de vivre ? Participons donc à la semaine du goût !

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans EDUCATION
commenter cet article
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 19:24
Une belle leçon pour le développement durable.

Les 24 élèves de l’école Jean Jaurés de CE1b la classe de Christine Carbonell ont présenté dernièrement à leurs parents, leur beau spectacle de fin d’année à la MJC.

affiche--Photo-JLM-7447-.jpg 

Dans le cadre d’un projet « Action culture », Marie Lanchas Cruces comédienne professionnelle de la troupe du théâtre du Gecko est intervenue auprès des élèves de la classe de Christine Carbonell.  A partir du livre de « Jocelyne la vache à lait » de Richard Marnier aux éditions Seuil Jeunesse une pièce de théâtre en a été tirée. De Mars à juin, les potaches ont travaillé le livre, plus justement, ils ont appris en s’amusant. «Mes élèves ont vécu une expérience riche. La réalisation de ce projet a formidablement soudé ce groupe. Peu à peu, certains ont dévoilé des facettes cachées de leur personnalité. Certains ont révélé de bonnes dispositions à l’expression théâtrale. » S’exclame Christine Carbonell. Marie Lanchas Cruces de surenchérir : «C’est une belle aventure qui a enthousiasmé les enfants !  Mise en scène, travail littéraire, adaptation, dialogue et création de personnages… Ils ont ainsi appréhendé l’exploitation du corps, de la voix, de l’espace sur scène. »
Des-talents-naissants--Photo-JLM-7447-.jpg 
Il est 18h, est les apprentis comédiens transpirent de trac, pour la première. Les parents n’ont d’yeux que pour leurs chérubins. Soudain, le spectacle débute. C’est une fable moderne vachement drôle et fraîche ! Petit clin d’œil sur les méfaits de la société de consommation, pied de nez à la cupidité, hymne au respect de la nature… Dans les prés, Jocelyne, vache à lait, mène une paisible vie de vache à. lait 
Les-hommes-d-affaires-press--s--Photo-JLM-7447-.jpg
Quand des
industriels découvrent la formule qui permet de produire des jus de fruits et toutes sortes de breuvages à des vaches, rien ne va plus !
 P’tit Raymond, le fermier reçoit cette proposition des industriels pour transformer Jocelyne la vache en vache à tout traire. Elle fera désormais, sur commande, du vin, du chocolat chaud ou du sirop de grenadine. Jusqu’à ce que tout se dérègle et que ne sorte plus de la pauvre Jocelyne que du jus de chaussette à la place du bon lait frais. Mine de rien, l’aventure de Jocelyne est à méditer ! Comment ne pas réfléchir à l’industrie agroalimentaire, à l’ambition démesurée, aux risques associés à une surexploitation des animaux et de la nature ? Les enfants ont gratifié l’assistance d’un spectacle de belle qualité, ponctué d’un tonnerre d’applaudissements. Quel triomphe ! Les belles histoires finissent toujours bien ! Alors ces gentils enfants ont offert de beaux cadeaux à Christine Carbonell, émue par tant d’attentions.

Jean-Luc Modat
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans EDUCATION
commenter cet article
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 14:22

LES «MERES DE JANVIER» REMONTEES CONTRE LA CARTE SCOLAIRE !

Mise en place en 1963 pour favoriser la mixité sociale dans les établissements publics d’enseignement, année après années, la carte scolaire est modifiée par les Académies, en fonction de critères socio-économiques, parfois démographiques. Une décision arbitraire de l’Académie provoque un véritable débat sociétal en plein cœur de la campagne électorale…

En ce vendredi soir, bravant le froid cinglant, battant la semelle sur le pavé froid, une centaine de mères manifestent pacifiquement, devant le Collège Moreto, pour demander vérité et justice. L’objetmères manifestent pacifiquement, devant le Collège Moreto, pour demander vérité et justice. L’objet de leur colère, la nouvelle carte scolaire établie avec autorité et sans concertation pour la rentrée 2007. Rappelons que la carte scolaire est d’abord un découpage géographique en secteurs d’affection. Dés Septembre, 150 élèves de 3ème du collège Pierre Moreto de Thuir devraient fréquenter «Lurçat» et non plus «Arago».Cette décision, selon les parents d’élèves, engendre un allongement du temps de transport d’au moins 1 heure par jour sinon plus ! Les questions fusent souvent pertinentes : Que se trame-t-il réellement derrière la carte scolaire ? La sectorisation se calquerait-elle de plus en plus sur une répartition socio-économique ? Zones géographiques aisées correspondantes à un secteur autour d’un établissement renommé, celles plus pauvres autour d’un établissement moins réputé ? Le vrai débat n’est-il pas le devenir de l’école publique ? L’enjeu social est bien réel ! N’est-il pas temps d’entamer une réflexion prospective, entre tous les acteurs, sur l'aménagement du territoire scolaire dans ce Département ? Interpellé par les parents d’élèves, Olivier Ferrand, éminent professeur à «science-po», candidat aux législatives s’exprime : «La concentration de tout à Perpignan entraîne une désertification progressive des campagnes, provoque une saturation de la circulation automobile préjudiciable pour l’environnement. Pourquoi s’obstiner à multiplier les déplacements ? »

 

 

Véronique Rocher maman d’élève nous confie : »Les enfants désirent bien travailler à l’école mais qu’on leur accorde les chances pour y parvenir ! Un Lycée d’arrière pays à Thuir serait une décision judicieuse ! » Pourtant toutes les familles ne sont pas égales devant l’école ! Par le jeu de dérogations, certaines profitent du «secret d’initié» pour choisir les filières donc l’établissement pour ainsi accroître les succès scolaires de leurs enfants. D’autres optent directement pour le privé. Lundi à 15h30 une délégation sera reçue par le Chef de cabinet du Préfet pour exposer le mécontentement grandissant dans les chaumières des Aspres. Les «Mères de janvier» sont très déterminées à abroger cette décision de modification de carte scolaire. Ce mouvement de grogne semble gonfler et non s’essouffler, il pourrait faire tâche d’huile dans les jours à venir.

 Reportage Jean-Luc Modat

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans EDUCATION
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 12:16

« L’EUROPE EST MON PAYS ! »

L’Europe demeure dans l’esprit de la plupart des français, une nébuleuse ! Qui s’aventurerait à énoncer la liste des 25 pays européens ? 20 collégiens reviennent de 3 jours à Bruxelles, investis d’une mission d’ambassadeurs européens au pays catalan…

Nous sommes 455 Millions d’européens représentés par 732 députés. Ces eurodéputés siègent au parlement européen tantôt à Strasbourg tantôt à Bruxelles. Parmi eux, Kader Arif, élu du Sud ouest. A l’initiative d’Olivier Ferrand (ancien conseiller de Romano Prodi Pdt de la commission européenne) 20 délégués de classes de 3ème du collège Pierre Moreto à Thuir, sont invités par Kader Arif. Tout est pris en charge par l’union Européenne. Ils gagnent Gérone et prennent l’avion destination Charleroi Bruxelles. Un peu pantois d’être invités, comme ça, ils peinent à comprendre la signification de ce voyage. Pour eux, il ne s’agit que d’une agréable escapade. Pourtant, c’est une riche expérience humaine et émotionnelle qu’ont vécu, collégiens, professeurs, conseiller d’éducation, proviseur, représentants de la Ville de Thuir !

A leur descente d’avion, Olivier Ferrand les attend et leur sert de guide. Là, surprise ! Lors du déjeuner, Pierre Moscovici, 1er Vice Président du Parlement Européen les rejoint.

Puis, départ pour cette institution. L’imposant bâtiment se veut symbole. Les surfaces vitrées symbolisent la transparence, la gigantesque tour à l’aspect inachevé évoque une construction à parfaire.

Sur le parvis, Kader Arif, ancien talonneur du Castres Olympique accueille chaleureusement ses invités. Une heure durant, Kader explique avec pédagogie, l’Europe au quotidien, le fonctionnement du parlement. Il évoque le rôle des députés réunis par familles politiques et non par nations. Le débat s’anime, les questions fusent ! Un vrai cours d’éducation civique grandeur nature ! Puis, les jeunes pénètrent dans l’Hémicycle parlementaire, ils restent bouches bées. Là, l’instant est solennel. Ils touchent du doigt à l’Europe !

Confortablement installés au cœur de Bruxelles, les jours suivants, notre délégation assiste à 2 rencontres. Gautier Mignot, diplomate français auprès de l’Europe anime un petit déjeuner débat.

Plus tard, l’équipe est reçue à l’Hôtel de Ville par le 1er adjt. Là aussi l’Europe est au centre des débats ! Visites et rencontres ont rythmées ces trois jours. Laura et Marc Aurèle sur le retour nous confient : »L’Europe, c’était de l’abstrait. Maintenant nous voulons toute la parcourir ! Nous savons que grâce à l’Europe nous connaissons la Paix ! Nous sommes investis de la mission auprès des jeunes de faire aimer l’Europe. C’est notre avenir ! » S’exclament-ils.

Copyrith 12.2006

 

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans EDUCATION
commenter cet article