Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 07:57
Fabuleux destin de Jahloul Bouchikhi alias CHICO

Il est optimiste ! Pourtant la vie ne l’a pas épargné… Il a toujours su rebondir face à l’adversité entre assassinat par méprise de son frère, Ahmed Bouchiki en 1973 à Lillehammer par le Mossad, et périodes de doutes et vache maigre… Chico Bouchiki, est né à Arles en 1954 dans une famille modeste. Son père marocain est maçon. Sa mère est algérienne. Très tôt, ce rebelle n’éprouve aucun intérêt pour l’école…au grand désespoir de ses parents. Rencontre avec Chico d’avant concert…
Chico-Ambassadeur----l-UNESCO-pour-la-Paix--Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg

© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Le destin est curieux. Le
petit Bouchikhi fait la rencontre par hasard à 12 ans de Canut, l'un des fils Reyes. Ce jour là, Chico fait son entrée dans la famille de José
Reyes.
Vite adopté, il épouse la culture gitane et la musique et la carrière que l’on connaît. Ce gitan beur est aujourd’hui exemple de tolérance au delà des communautés et des cultures. Qui a oublié les affrontements inter communautaires entre gitans et maghrébins à Perpignan en hiver 2005?  «Le respect c’est la base de tout, respect de soi et celui des autres pour vivre ensemble. Je suis un symbole un exemple je crois, victime dans ma chair par l’assassinat par méprise de mon frère. J’ai pardonné à ceux qui l’on fait il n’y a que dans le pardon qu’on peut se reconstruire. » Il est devenu en 1995 envoyé spécial de l'UNESCO pour la paix…  «Aujourd’hui franchement je ne regrette pas ma démarche. Elle n’apporte que du bonheur autour de moi.  Le malheur apporte du malheur. Je suis très heureux d’avoir effectué ce choix. » Lance-t-il enthousiaste. Toutes les grandes causes ont leur part d’utopies, le courage, c’est de s’obstiner pour qu’un jour elles deviennent réalité ! Dans une société où chacun tend à se refermer sur lui-même, à ne plus se préoccuper de l’autre, Chico insiste : »Il faut se servir de cette image des Gypsies ! On peut arriver à se comprendre, à s’apprécier. Aujourd’hui, moi le maghrébin et eux les gitans, faisons de la musique ensemble. N’est-ce pas le plus beau des dialogues ? » Le regard quoique noir de Chico dégage une immense bonté. Chantre de la tolérance il déclare : »Il ne faut pas essayer de mettre des barrières entre les hommes. Bien au contraire, il faut établir des passerelles humaines et culturelles… Avoir un regard qui va au-delà. La vie est belle elle mérite d’être vécue, d’être partagée et non détruite. »Il reprend par un « Aimez vous les uns les autres ! » À l’adresse de tout un chacun.     

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans INTERVIEW
commenter cet article
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 06:20

LES FILS DU VENT METTENT LE FEU !

Chico-et-les-Gypsies-en-concert--Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Le groupe Chico et les Gypsies, dirigé par Jelloul Bouchikhi d'origines marocaines alias Chico,
affecte des airs gitans. Son charisme, sa présence, son authenticité, sa simplicité en font un artiste très attachent, apprécié par toutes les générations. Le groupe faisait escale à Thuir, avant de se produire à Monté Carlo dans quelques jours. 
Chico-et-sa-guitarre--Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Deux heures de concert durant, ces fils du vent ont embrasé la douce nuit thuirinoise. Un répertoire d’anciens succès et de nouveaux morceaux
, teintés aux saveurs gitanes, mais plus ouverts qu'auparavant aux influences, si éclectiques, de la musique tzigane. Un
savant
mélange de flamenco, de raï agrémenté de quelques touches pop, blues ou new age.
Universel et intemporel, un régal qui a fait Frisonner et se dresser debout les 1500 spectateurs le concert durant ! Et que je te frappe dans les mains et que je te trémousse et danse… 
Kema-petit-fils-de-Manitas-de-Plata-en-solo---Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Kema, a fait admirer sa virtuosité à la guitare. Bon sang ne saurait mentir puisque c’est le petit fils de Manitas de Plata ! 
Le-petit-fils-de-manitas-de-plata--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Que dire de l’extraordinaire voix gitane de Manolo ? Divine ! 
Manolo-le-chanteur----la-belle-voix-gitane--Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
Le public a eu du mal à quitter les lieux tant il était subjugué par cette soirée !  Un grand bravo aux organisateurs, au service d’ordre ACR sécurité efficace et discret. Merci Chico et les Gypsies d’avoir procuré autant de bonheur ! 

Chantre-de-la-Tol--rance--Photo-jean-Luc-Modat-06-21-73-02-75-.jpg  © copyright Jean-Luc Modat 06-2007

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 19:24
Une belle leçon pour le développement durable.

Les 24 élèves de l’école Jean Jaurés de CE1b la classe de Christine Carbonell ont présenté dernièrement à leurs parents, leur beau spectacle de fin d’année à la MJC.

affiche--Photo-JLM-7447-.jpg 

Dans le cadre d’un projet « Action culture », Marie Lanchas Cruces comédienne professionnelle de la troupe du théâtre du Gecko est intervenue auprès des élèves de la classe de Christine Carbonell.  A partir du livre de « Jocelyne la vache à lait » de Richard Marnier aux éditions Seuil Jeunesse une pièce de théâtre en a été tirée. De Mars à juin, les potaches ont travaillé le livre, plus justement, ils ont appris en s’amusant. «Mes élèves ont vécu une expérience riche. La réalisation de ce projet a formidablement soudé ce groupe. Peu à peu, certains ont dévoilé des facettes cachées de leur personnalité. Certains ont révélé de bonnes dispositions à l’expression théâtrale. » S’exclame Christine Carbonell. Marie Lanchas Cruces de surenchérir : «C’est une belle aventure qui a enthousiasmé les enfants !  Mise en scène, travail littéraire, adaptation, dialogue et création de personnages… Ils ont ainsi appréhendé l’exploitation du corps, de la voix, de l’espace sur scène. »
Des-talents-naissants--Photo-JLM-7447-.jpg 
Il est 18h, est les apprentis comédiens transpirent de trac, pour la première. Les parents n’ont d’yeux que pour leurs chérubins. Soudain, le spectacle débute. C’est une fable moderne vachement drôle et fraîche ! Petit clin d’œil sur les méfaits de la société de consommation, pied de nez à la cupidité, hymne au respect de la nature… Dans les prés, Jocelyne, vache à lait, mène une paisible vie de vache à. lait 
Les-hommes-d-affaires-press--s--Photo-JLM-7447-.jpg
Quand des
industriels découvrent la formule qui permet de produire des jus de fruits et toutes sortes de breuvages à des vaches, rien ne va plus !
 P’tit Raymond, le fermier reçoit cette proposition des industriels pour transformer Jocelyne la vache en vache à tout traire. Elle fera désormais, sur commande, du vin, du chocolat chaud ou du sirop de grenadine. Jusqu’à ce que tout se dérègle et que ne sorte plus de la pauvre Jocelyne que du jus de chaussette à la place du bon lait frais. Mine de rien, l’aventure de Jocelyne est à méditer ! Comment ne pas réfléchir à l’industrie agroalimentaire, à l’ambition démesurée, aux risques associés à une surexploitation des animaux et de la nature ? Les enfants ont gratifié l’assistance d’un spectacle de belle qualité, ponctué d’un tonnerre d’applaudissements. Quel triomphe ! Les belles histoires finissent toujours bien ! Alors ces gentils enfants ont offert de beaux cadeaux à Christine Carbonell, émue par tant d’attentions.

Jean-Luc Modat
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans EDUCATION
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 00:03

Artisans du terroir des Aspres

Samedi 30 Juin dés 10h, "Des villages et des Hommes" attend la foule des grands jours avec à 22h en final d’apothéose le concert de Chico et les Gypsies.  Comme les Gypsies mondialement reconnus, les vignerons des AOC Les Aspres ambitionnent la même destinée pour leur vin d'excellence ! Les Gypsies sont à la scène, ce que les AOC Les Aspres sont au palais : Une Fête !   

Les Aspres, la petite Toscane du Roussillon

Sur cette terre qui n'avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, accablé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de paysans de caractère, se sont éreintées à tirer le meilleur parti de ces Aspres. Force de courage, labeur et Amour, ces pauvres sols ingrats ont donnaient une nature ô combien généreuse ! Là, ces authentiques Aspres se devaient de revendiquer un terroir. Partout ici, la vigne. Elle court les coteaux ocres, dévale les terrasses graveleuses, dégringole jusqu’aux vallons à galets roulés…Piqués de cyprès élancés, ce paysage préservé se donne un petit air Toscan ! Ici, tout invite à la douceur de 
vivre...
P1010835.JPGAndr---Parc---Gilles-Jaubert-Pascal-Rossignol---Photo-JLM-7447-.jpg
  © copyright Jean-Luc Modat 07-2007

Les vignerons des Aspres ont fait le pari de la qualité

Les Aspres en écrin naturel, abrite un extraordinaire joyau. Un vignoble de très grande qualité aux cépages nobles. 1990, une poignée d’opiniâtres viticulteurs entreprennent la fastidieuse démarche de hiérarchisation des meilleurs terroirs des Aspres au sein d’une AOC Supérieure. 13 vendanges plus tard, leur quête d’excellence aboutit. L’INAO (Institut National des Appellations d'Origine) décerne l’agrément à l'appellation d'origine contrôlée «Côtes du Roussillon» complétée par «Les Aspres» en vin rouge ! Cette appellation couvre le territoire de 37 communes.

Pascal-Rossignol-et-Andr---Lors-de-la-d--couverte-du-cru-2005-Photo-JLM-7447-.jpg© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
Vins de garde haut de gamme

Les AOC les Aspres ?  Délicat assemblage de Carignan, grenache noir, syrah et mourvèdre, vinifié par macération carbonique. Ils s’offrent en vins très charpenté, fruités, épicés, charnus, gouleyants, élevés 12 mois en fûts de chêne avant agrément, puis affinés en bouteilles. Ce sont de grands vins de garde, haut de gamme, que du plaisir à partager entre amis ! 
Un-instant-intense-celui-de-la-d--gustation-du-cru-2005-Photo-JLM-7447-.jpg

© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
La dynamique est en marche !

La crise de la viticulture semble avoir provoqué une prise de conscience parmi les viticulteurs du cru : «Chacun dans son coin : rien n’est possible. En s’épaulant les uns les autres, une synergie a permis à chacun de progresser, de rechercher ensemble de nouvelles pistes de commercialisation.» S’exclame Pascal Rossignol nouveau venu dans le syndicat du cru AOC Les Aspres, tout comme son compère André Parcé qui constate: «Mise à part la vigne à faibles rendements, aucune culture de substitution ! Notre seul salut c’est la viticulture de qualité !» Face aux stratégies agressives des vins technologiques standardisés de l'agroalimentaire mondial, les vignerons du cru AOC Les Aspres ont eux opté pour le terroir et l'excellence de vins de caractères. «La typicité c’est aujourd’hui le caractère des vins standardisés où tel cépage doit donner tels arômes. Nous, nous sommes dans la spécificité terroir, mosaïque de sols. C’est le savoir-faire vigneron qui apporte ce caractère, cette expression si particulière ! » Insiste Gilles Jaubert le volubile président du syndicat Cru les Aspres. «Quand on pénètre dans les Aspres, il faut se régaler des paysages ! A nous, artisans du terroir de préserver cette qualité d’environnement, cette nature préservée. Nous avons là un rôle majeur à jouer.» Proclame Gilles Jaubert. 
Bouteille-AOC-LES-ASPRES--PhotoJLM-7447-.jpg
© copyright Jean-Luc Modat 07-2007
«Les Aspres, vignobles et terroir»

L’association «Les Aspres, vignobles et terroir» est le vecteur promotionnel de ce territoire. Elle a su fédérer autour des vignerons du cru, producteurs fermiers et restaurateurs. La présidente, Nicole Gonzalez en souligne les objectifs : »Elle a pour finalité d'encourager et mais aussi de concevoir ces type d’actions de promotion, de mise en valeur des produits du terroir et de l’aire d’appellation « les Aspres».
 
A partir de 18h au Parking Cusenier, intronisation par la Confrérie Vigneronne des Aspres de Chico et les Gypsies. Concert gratuit du Groupe Les Mobilhome Blues - 22h Concert à l'Espace Léon Blum de Chico et les Gypsies. Réservations à l'OMCAT 1er Étage de la Mairie du Lundi au Vendredi 9h - 12h / 15h - 17h tel  04 68 84 67 87                                                                      
 
Tous droits réservés © copyright Jean-Luc Modat 07-2007

 

 

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans TERROIRS
commenter cet article
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 18:10
LES ASPRES SE DEGUSTENT EN MENU

galetAspres.jpgJeudi 28 Juin c’est le lancement à Thuir de l’originale manifestation « Des villages et des Hommes » qui réunit en vitrine de promotion 21 villages des Aspres. Savoir-faire, talents, patrimoines culturels, artistiques autour de l’appellation côte du Roussillon Les Aspres. En point d’orgue des 2 premiers jours la soirée gastronomique de prestige. 

 Vendredi 29 Juin, à la salle Jeantet Violet de Thuir, trois illustres chefs des toques blanches du Roussillon concoctent un menu à base de produits fermiers du terroir autour d’une déclinaison des millésimes des vins Côtes du Roussillon Les Aspres.  

Pierre-Girones-et-Dominique-Vaquer--Photo-JLM-7447-.jpg

Pierre Gironés et Frédérique Vaquer  Droits réservés
Pierre Gironés officie aux fourneaux de l’auberge catalane L’hostalet à Vivés qu’il a créé le 1 Mai 1979 avec Jacques Arnaudiés. La cuisine de Pierre Gironés a ce subtil accent chantant catalan. Elle est à la mesure du personnage, généreuse ! Hum quel fumet ! Tôt le matin, à
la «cuina»
ça mitonne, ça mijote, sur les fourneaux, escargots à la catalane, «Boles de Picoulat " canard au cerises, agneau à l’abricot, «Galtes» de porc Cet éminent épicurien cultive à la fois le goût du beau, du bon, du vrai ! Sa cuisine incarne la passion, l’envie, la joie inspirée de l’extraordinaire patrimoine culinaire catalan. Vendredi 29 Juin, pour la soirée gastronomique de prestige à Thuir, les trois chefs Pierre Gironés, Jean Plouzennec et Franck Séguret  vont chacun créé spécialement des plats élaborés à partir de produits fermiers du terroir des Aspres. Pierre concoctera sa recette inventée : Le canard d’Oms et ses demoiselles en gourmand. Pierre Gironés, comme tout bon chef qui se respecte, ne révèlera pas les subtilités de sa recette mais il ose qu’en même nous mettre l’eau à la bouche… « Je vais désosser mes cuisses de canard, les escaloper puis les cuire en confit avec des épices délicates. Ensuite, je réduirai une sauce vigneronne avec un vin AOC Les Aspres à base d’échalotes, de champignons de nos sous bois et de poireaux. Une fois réduite, cette sauce sera remontée à la crème fraîche.» promesses d'enchantement pour les papilles ! Ce rendez-vous gastronomique sera parrainé par Marc Medevielle directeur de la rédaction du magasine Terre de vins et Pierre Casamayor chroniqueur à la revue belge In vino véritas. Cet évènement gourmand a pour objectif la promotion des savoir-faire, des talents qui animent cet exceptionnel terroir des Aspres.

Le-canard-d-Oms-par-Pierre-Girones--Photo-JLM-7447-.jpg

 

A ses côtés, Frédérique Vaquer en bonne gastronome salive : «Ô que ce doit être bon !». Frédérique participe aussi à cette soirée de prestige. Venue de sa Bourgogne natale, depuis 1991, Frédérique est œnologue et dirige le Domaine Vaquer à Tresserre secondée par son beau père. Elle symbolise la démarche d’excellence qui anime les vignerons des AOC Les Aspres. Cette soirée sera un florilège de saveurs de produits fermiers autour d’une déclinaison de millésimes des vins AOC Côte du Roussillon Les Aspres. Que de d'enchantement pour les papilles ! Ce rendez-vous gastronomique sera parrainé par Marc Medevielle directeur de la rédaction du magasine Terre de vins et Pierre Casamayor chroniqueur à la revue belge In vino véritas. Cet évènement gourmand a pour objectif la promotion des savoir-faire, des talents qui animent cet exceptionnel terroir des Aspres.

Réservations obligatoires à l’OMCAT Office Municipal de la Culture 04 68 84 67 87.

. 1er étage de la mairie de Thuir du lundi au vendredi 9h-12h 15h-17h           


Jean-Luc Modat

DES VILLAGES ET DES HOMMES


Un charmant petit village de toiles réunit les 21 Communes pittoresques des Aspres afin de faire partager leur patrimoine et leur culture. Cette manifestation permet de rencontrer les vignerons, producteurs fermiers, artistes et créateurs passionnés par leur métier; et de découvrir comment le territoire des Aspres, a réussi à faire l'amalgame entre Nature et Développement économique. Succession d’animations, de concerts, de dégustations et de rencontres, organisé par "LES ASPRES, VIGNOBLES ET TERROIR"

INAUGURATION JEUDI 28 JUIN à partir de 17h30

Rendez-vous sur le parking Cusenier pour partir dans les rues de Thuir décorées sur le thème de la vigne et du vin. Inauguration de la sculpture éphémère monumentale sur le balcon du Cellier par le sculpteur DUTHERAGE. Visite des stands « Des Villages et des Hommes » Apéritif à base des produits des Aspres. L’inauguration sera accompagnée par Les Lucionits. La scène ouverte chaque soir, à partir de 18h30.

Village littéraire : La librairie «Presse papier» de Thuir anime la 22ième tente pour mettre en avant les auteurs des Aspres et les livres dont l’action se situe dans les Aspres. Ce jeudi thème : Terroir et Nature Adrienne Cazeilles : « Quand on avait tant de racine », Trabucaire et Jean-Paul Martin pour son ouvrage « Fantou enfant des Aspres »,

Concert gratuit : En début de soirée Les Madeleines.

Tous les jours, des assiettes fermières à base de ces produits du terroir seront proposées aux visiteurs. Animations et manèges pour les enfants.

 

VENDREDI 29 JUIN à 18h30

Village littéraire : Histoire de l’Aspre, villages et familles avec Joan PEYTAVI : histoire de l’Aspre (nom, géographie), histoire des noms de villages (langue, contes) et évocation des familles célèbres (Violet, Passa…) 

Concert gratuit : En début de soirée « Les 100g de têtes ».

Tous les jours, des assiettes fermières à base de ces produits du terroir seront proposées aux visiteurs. Animations et manèges pour les enfants.

SOIREE GASTRONOMIQUE SALLE JEANTET VIOLET à 20h30

Les fins gourmets pourront apprécier une cuisine raffinée avec un menu composé par les Toques Blanches : Pierre Gironès, Jean Plouzennec et Franck Séguret. Chaque plat sera élaboré avec les produits du terroir des Aspres (L’Escargot Thuirinois, Le Chèvrefeuille à Oms, la Fromagerie la Pastoure à Thuir et La Bergerie du Vivès et A la Ruche de Caixas) et sera accompagné d’une déclinaison de millésimes des vins de l’Appellation Côtes du Roussillon Les Aspres.

LE RELAIS DES ASPRES Du 28 au 30 juin 2007

Le Relais des Aspres animera également tout le territoire des Aspres pendant cette manifestation. Tous les jours, un circuit différent sera parcouru dans les Aspres par une caravane présentant les produits du terroir et des cyclistes qui traverseront sur trois jours Toutes les communes des Aspres.

u 28 au 30 juin 2007 Parking Cusenier
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans MANIFESTATIONS
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 08:40
FLASH BACK HOMMAGE A PAU MINES

Article paru dans le quotidien "L'Indépendant" à la rubrique Temps Fort le Lundi 14 Novembre 2005

Pau-Mines-copie-1.jpg

pau-mines-2.jpg

C’est un coin de garrigue battu par les vents qui surplombe la plaine du Roussillon. Là, à deux pas du charmant petit village de Sainte Colombe de la Commanderie, une silhouette sous un majestueux chêne est immobile… En s’approchant, de suite on reconnaît Paul (Pau en catalan). Son chapeau vissé sur la tête, il rêvasse. Chaque jour de l’année, par tout temps et saison, il aime fréquenter en ces lieux seul. Souvent il y retrouve des amis avec qui il refait le Monde. Les lieux l’inspirent. Il recherche la paix, la quiétude. Parfois, il peint, griffonne un croquis pour saisir l’instant, l’inspiration…  Pau s’en est allé. Ses amis ont dédié cet arbre à leur Ami. « L’alzine de Paul »

Jean-Luc Modat


L-alzine-de-paul.jpg

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans GALERIE D'ART
commenter cet article
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 11:14

Hommage à Jeanine MINES disparue

 

Jeanine Mines a tiré sa révérence, comme ça, sans rien dire, il y a un peu plus d'un an. Discrètement, sans faire de bruit. Affectée par la disparution de Pau, son mari, elle avait retrouvé goût à la vie. L'hommage à Pau Mines, au musée d'Arts et traditions de Thuir en Novembre 2005, lui avait redonné l'allant, la joie de vivre !

Jeannine, mon Amie, tu m'avais chargé d'effectuer les démarches auprés de la Fondation l'Abbé Pierre pour offrir ce portrait. Hélas, tu viens de nous quitter ! Espérons, que cette volonté forte de Pau et de toi même sera exaucée...La peine est immense, le bonheur de t'avoir connue l'est tout aussi ! 

pau_mines_l__abb__pierre-1.jpg

 

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans REPORTAGES
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 23:05
La Macarena, Flamenco pour séduire et envoûter

Dimanche 17 Juin à 16h Salle de cinéma de l’Hôpital de Thuir, l’école de danse La Macarena se donnera en spectacle.

La-Macarena---Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg 
© copyright Jean-Luc Modat 07-2006

Quand s’ouvrira le rideau de scène, l’envoûtement ! Ravissantes longues jupes à volants, forts rythmes de guitare, le zapateado frappé du pied, regards de braise aguichants, là, le flamenco est danse de la séduction et de l’émotion. Pour la deuxième année de sa jeune existence, l’école de danse La Macarena chère à Teresa Huelin se donne en spectacle. 18 séduisantes danseuses et 18 jeunes talents enflammeront, à n’en pas douter, la salle ! Au gré du martèlement des talons sur le plancher, des arabesques sensuelles des mains et des hanches, des relevés furtifs de robes d’un geste nerveux et fier…Le public va vibrer aux rythmes du flamenco, des joyeuses Sévillanes pour guérir de tous les chagrins…

Teresa, le flamenco dans la peau 

Teresa--photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg

© copyright Jean-Luc Modat 06-2007
A quelques heures du spectacle, Teresa est ardente. C’est un petit bout de femme à fort tempérament. Avec sa charmante pointe d’accent espagnol elle s’exprime :»C’est l’aboutissement d’une année de dur travail d’apprentissages et d’astreignantes répétitions. L’an passé, plus de 300 personnes avaient assisté à la première. Un triomphe ! » Tantôt, elle s’interroge ou se rassure »Qu’en sera-t-il Dimanche ? Je suis très satisfaite de mes élèves, elles donneront, j’en suis sûre le meilleur d’elles même. Qu’elles prennent surtout du plaisir pour le faire partager ! » S’exclame-t-elle. La gracieuse Teresa, dansera en seconde partie du spectacle. Comme à son habitude, peu à peu, avec beauté, elle entrera en transe, vivra et vibrera sa danse, dégageant force, aura et grâce. Son Flamenco est un art vivant qui vient du coeur. Bien au-delà de la musique, du chant et de la danse, le flamenco est d’abord pour elle une attitude de vie, une philosophie. «J’ai le flamenco dans la peau » révèle Teresa, elle qui a fréquenté les plus illustres écoles de danses espagnoles ou catalanes. Un spectacle à ne rater sous aucun
prétexte. C’est un véritable voyage dans l'Andalousie mystique qui est proposé. Un beau cadeau à offrir pour la fête des pères !

16h Salle de Cinéma hôpital de Thuir. Réservation et contact : 04 68 53 49 19 – Entrée 5 €.

© copyright Jean-Luc Modat 07-2007 Tous droits réservés.
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 00:03
BONHEUR D’ECRITURES

Dans le cadre des rendez-vous de « Littérathuir » Arnaud Taix reçoit Gérard Raynal Samedi 16 Juin à 10h pour la parution de son dernier roman. Rencontre…

G--rard-Raynal---crivain--Photo-Jean-Luc-Modat-7447-.jpg
La cinquantaine sereine, affublé d’un petit air à la Pierre Vassiliu, Qui c'est celui là ? Avec sa longue chevelure, il pourrait passer pour certains pour un original. Ne leur déplaisent ! C’est un authentique personnage singulier et attachant, Gérard Raynal ! Tour à tour, s’il a exercé les métiers de prof de gym et de vigneron, il s’adonne désormais à sa passion de toujours, l’écriture. «A la communale de Villeneuve de la rivière, ma maîtresse ne m’appréciait guère. La seule façon de me valoriser à ses yeux était d’écrire de beaux textes qu’elle lisait à voix haute à toute la classe.» Evoque Gérard un tantinet nostalgique. «Dés la 6ème, j’écrivais pour le plaisir des romans confidentiels. Oh ! Aucun n’a été publié et je les ai tous égarés depuis.» Révèle-t-il goguenard. Gérard affectionne écrire dans les bistrots perpignanais du Centre ville, cadres propices à son inspiration. Celui qui ne se considère pas comme un écrivain mais plutôt comme un auteur de roman souligne «Ce n’est que du bonheur pour moi que d’écrire tôt dans le silence matinal. J’apprécie mieux le son des mots, la musique des phrases…» Après avoir publié quatre titres inspirés par l’Histoire, e
n ce centenaire de la crise viticole de 1907, il publie
 son dernier ouvrage
 : Quand le vin est tiré, un roman aux éditions TDO. «Viticulteur, je me sentais concerné. D'autant que la crise actuelle m'obligeait à arracher, vigne après vigne. J'ai entamé l'écriture de ce roman, le jour où ma dernière vigne est partie en fumée. Voilà comment débute le préambule. C'est dire si la crise de 1907 me touche de très près... » S’insurge Gérard mi-figue mi-raisin, à la fois désabusé et révolté. Ce livre relate l'histoire de Rémy, petit viticulteur catalan de Villarive confronté à la terrible crise de 1907. La misère ronge chaque jour un peu plus ces populations exclusivement tournées vers la vigne. Fraude, incontrôlable surproduction, vont jeter dans les villes de la région des milliers de manifestants, avec comme point d'orgue 800000 miséreux dans les rues de Montpellier. Rémy, dont la famille n'a pas été épargnée par le mauvais sort, va arpenter, avec ses amis viticulteurs, les rues des grandes villes, pour crier son désespoir. Mais lors de la première grande concentration agricole de Narbonne, il va faire une rencontre qui bouleversera le cours de sa vie. Pour lui, rien ne sera plus jamais pareil. Ce roman est l'histoire d'une quête. « À 55 ans, mes utopies les plus folles se sont évanouies. Mais j’ai des rêves de bonheur simple. Mon monde à moi serait fait de mots doux, de mots caressants. Les phrases remplaceraient les mitrailleuses, et les guerres ressembleraient à des concours de Slam. » Il est comme ça Monsieur Gérard Raynal ! Prenez donc le temps de le rencontrer ce Samedi et d’échanger avec lui sur les crises viticoles d’hier et d’aujourd’hui.

Samedi 16 Juin à 10h Librairie du Presse papier 13 Rue Arago 04 68 53 05 94

Jean-Luc Modat
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans LITTERATURE
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 23:36

3ème Trobada infantil, Quel beau spectacle !

 

Cet après-midi, à 15h sur la place de la République inondée de soleil, plus de 150 petits «dansaïres Catalans» aux costumes bigarrés ont gratifié le public d’admirables ballets. 

 

la-nina-arbore-fi--rement-les-couleurs-catalanes--Photo-JLM-7447-.jpg

Il faisait chaud. Chacun cherchait le moindre un petit coin d’ombre. Et soudain, surgit la fraîcheur ! Une jeunesse venue à l’invitation des «dansaïres Catalans de Tuïr» ! Qu’ils avaient fières allures dans leurs magnifiques costumes traditionnels catalans. Plusieurs groupes folkloriques de Catalogne Nord étaient heureux de participer à ces rencontres chorégraphiques populaires. St Antoni du Boulou, Or i grana de Canohès, Danseurs Catalans de Saint Laurent de Cerdans, Groupe Joventut de Perpignan, les jeunes danseurs villelonguais de Villelongue de la Salanque, els Dansaires Catalans de Thuir… 

Els-dansa--res-de-tuir--Photo-JLM-7447-.jpg
«En Joan petit quan balla, balla, balla...» Interprété par les petits de St Antoni du Boulou débuta de fort belle façon le brillant spectacle. Puis tout à tour, chacun des groupes présenta de nombreuses danses du répertoire traditionnel populaire catalan, fort appréciées par l'assistance enjouée. Bien sûr, par leurs interprétations magistrales, els dansaïres Catalans de Tuïr, (qui dansaient à domicile) ont recueilli des applaudissements nourris d’un public de connaisseurs.les-petits-dansa--res-catalans-de-Tu--r--Photo-JLM-7447-.jpg
 Merci à tous ces bénévoles qui animent avec passion ces groupes folkloriques et perpétuent la tradition culturelle ! Enfin, ce spectacle ouvre l’extraordinaire programme estival de festivités de la Capitale des Aspres, marqué cette année du sceau de l’identité catalane et de ses couleurs sang et or. 

Jean-Luc Modat
Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans MANIFESTATIONS
commenter cet article