Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 19:36

La compagnie du Théâtre de l’Hémione présente en avant première sa création «Ceux de l’Autre Côté», dimanche 16 novembre à 17h30, salle Jeantet Violet.

L’écrivain Aimé Césaire déclarait «La culture, c'est tout ce que l'homme a inventé pour rendre le monde vivable et la mort affrontable»… pourrait être une bonne entrée pour présenter la création Ceux de l’Autre Côté. La culture n’est-ce pas d’abord l’ouverture d’esprit ? La curiosité de l’autre ? L’enrichissement commun ? C’est bien cet esprit qui anime l’équipe de comédiens amateurs, d’Yves Plazas er de Mahdia Bélaidi !  

Théâtre de l’Hémione, en Belgique ?

Petite dernière des compagnies théâtrales de Thuir, la compagnie du Théâtre de l’Hémione a cravaché pour présenter à temps cette comédie dramatique du jeune auteur contemporain, Alain Gibaud. Mais pourquoi tant de hâte ? Parce que cette pièce concourt à la sélection des 8èmes Estivades du Festival international de création théâtrale de Marche en Famenne (Belgique) pour l’été 2009. «Les sélections nationales doivent impérativement se clore avant le mois de Décembre.» Déclare Yves Plazas. Une première pour cette représentation ! Du déjà vu? Jamais de la vie ! Alain Gibaud l’a spécialement écrite pour le Théâtre de l’Hémione ! «Travailler ensemble, troupe et auteur, avec tout ce que cela peut entraîner de retours, de retouches, d’ajustements, de part et d’autre, est une expérience rare qui ne peut que servir la pièce et sa représentation.» Assure, passionné, Yves Plazas. «Chacun des cinq comédiens est totalement investi dans son personnage grâce à une direction d’acteur sans concession, une mise en scène sobre et efficace, signées Mahdyv Plaïdi. » insiste  Yves.

Ceux de l’Autre Côté

Espace intemporel, ailleurs inexploré, cinq personnages se retrouvent noyés dans une énigmatique pénombre,  pour un huis clos façon Intrigue policière...D'ou viennent-ils? Qui sont-ils ? Tour à tour, ils se découvrent, s’affrontent, se rapprochent, jusqu’à l’épilogue imprévu. «émotions et sentiments, peur de l’autre, esprit de vengeance, colère, méfiance, mauvaise conscience, sont ici exacerbés par l’enfermement des personnages dans cet espace clos et oppressant.» Dévoile Yves Plazas.  Le spectateur sera happé, absorbé par l’intrigue. Mais pourra-t-il lâcher prise jusqu’à la chute ? La chute, c’est la spécialité de l’auteur! Qui a-t-il à l'autre bout d'un tunnel, d'un passage, une autre vie ? Il y a t-il un point de non retour, au-delà duquel on ne revient pas ? Qui est l'Autre? Réponse inattendue de ce jeune auteur contemporain, Alain Gibaud. Il sera présent à cette première, se prêtera volontiers aux échanges avec les spectateurs autour d’un verre, le spectacle vivant terminé.

Salle Jeantet Violet Dimanche 16 novembre à 17h30. Entrée  6 €.
Contact 06.61.47.62.14

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans THEATRE
commenter cet article
1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 16:30

DU THEATRE AU CINEMA 

 

A l'abri des regards indiscrets, une petite équipe technique et 2 comédiens professionnels sont en tournage pour la réalisation d'un film long métrage. Il les mènera de Thuir à Pondichéry puis en Ecosse. Moteur !

Exceptionnelle aventure humaine ou extraordinaire défi ? Franck Dubuc est réalisateur d'images de synthèse ; installé à Perpignan. Christian Hernandez, scénariste, est directeur du théâtre du Gecko à Thuir. Venu de sa lointaine Australie, Tim ingénieur du son. Ces 3 là, conjuguent leurs talents pour réaliser un film à petit budget, certes, mais à énorme enthousiasme qui fait plaisir à voir !

 SCENES INTERIEURES REALISEES A THUIR

Sans subvention ni aides, Franck, Christian, Tim, débutent ce 28 Juillet, 7 semaines de tournage d'un film long métrage. Ce film tourné en HDV Haute Définition au format 2.35 en cinémascope, est destiné à la diffusion, cinéma ou télévision. Les scènes intérieures sont réalisées à Thuir durant 3 semaines, dans un décor reconstitué dans la vaste cave N°4 face aux caves Byrrh. C'est une adaptation à l'écran de la pièce « Le refuge » du dramaturge anglais James SAUNDERS. « Ce film est le fruit de la spontanéité. A la première lecture de la pièce, j'ai aussitôt vu des images, un potentiel. Le texte est prenant, fort ! « S'exclame Franck le réalisateur. »C'est un huis clos. Cette intrigue évoque l'errance, la lente descente aux enfers d'une jeune fille, déterminée d'aller jusqu'au bout des choses? » Divulgue le scénariste Christian Hernandez.

LE SYNOPSIS DU FILM

« Le refuge » c'est l'histoire d'Harold, ancien journaliste réputé, réfugié à la campagne. Harold vit reclus avec sa fille Debbie handicapée... Un soir, Hannah fait irruption ! C'est la fille de ses meilleurs amis disparus dans le scratch d'avion. Hannah revient d'une longue errance à travers l'Inde. En loques, elle cherche refuge et exige affection. Les tensions apparaissent. Cet espace protégé, ce refuge qui se met à craquer de toutes parts...

L'ACTEUR CHEVRONNE ET LA JEUNE PREMIERE

Ce film met en scène ces deux protagonistes. Alberto Simono dans le rôle d'Harold. Virginie Haro dans celui de l'héroïne, Hannah. Acteur chevronné, autodidacte, installé à Céret, Alberto SIMONO a joué de très nombreux seconds rôles dans des séries télévisées françaises, américaines, anglaises. : « Chapeau melon et bottes de cuir » avec Patrick Macnee. Il a aussi joué au théâtre des variétées à Paris «C'est encore mieux l'après midi» avec Jacques Villeret, dans des films « Confidences trop intimes » avec Fabrice Luchinin ou « Les Ripoux » avec Philippe Noiret. Alberto SIMONO porte son regard plein de bonté sur sa jeune partenaire : « Pour la môme (Virginie Haro) c'est son premier rôle, mais comme elle est très douée tout se passera bien ! » Confie-t-il.

Virginie Haro est un petit bout de femme traîne des parfums d'adolescente. Elève au conservatoire des arts dramatiques de Grenoble, son destin l'a conduit en Roussillon. Une rencontre avec Christian Hernandez l'a convaincue de rejoindre le théâtre du Gecko à Thuir. La voilà propulsée vers le cinéma ! Déjà, trois studios de productions sont très intéressés par ce film « Le refuge ». Franck DULUC a d'autres projets cinéma en Roussillon. Et pourquoi pas à THUIR ?

Reportage réalisé par Jean-Luc Modat

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans THEATRE
commenter cet article