Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 11:05

HARO SUR LE POIDS DES IMAGES !

Quand le passé et ses traditions rencontre le virtuel et ses provocations… ça donne une surprenante exposition photos Pop’Art au Musée des Arts et traditions populaire jusqu’au 4 Mars…Entrez donc !

Quand les visiteurs poussent la porte, ils sont aussitôt interpellés. Certains sont hilares, d’autres restent dubitatifs, mais jamais indifférents ! A y regarder de plus prés, cette exposition avant-gardiste, révèle le regard excentrique voire décalé, que porte l’artiste sur notre époque. Son talent réside en sa capacité à bousculer valeurs convenues et principes établis dans l’esprit de chacun. Il dénonce le poids trop fort de l’image et le concept du paraître qui conditionnent notre comportement au quotidien. Ainsi, se joue-t-il avec humour et provocation, des interdits, des tabous, des stéréotypées, des mythes, des espaces et du temps…Il se plait à désacraliser. Là, c’est un Hitler affublé d’un nez de clown, puis De Gaulle en revue de troupes dénudées. Plus loin Staline, en DJ de boîte de nuit, et l’idole Zidane…à vous de voir ! Au sortir de l’expo, l’artiste est là, discret…

C’est Grégory Herpe. Une pointe d’accent parisien, la quarantaine flamboyante, c‘est un volubile, Grégory. Tiens, prenons le temps de le rencontrer ! Tour à tour, acteur, scénariste, chanteur, réalisateur de films, écrivain, metteur en scène de théâtre et de concert, journaliste, animateur radio… Il a la passion des Arts chevillée au corps. Les hasards de vie le mènent à poser ses malles bourrées de talents à deux pas de Thuir. Qu‘importe les lieux, l‘homme est insatiable. «La photo était l’une de mes vieilles passions. Hélas, mes nombreuses occupations ne me permettaient pas de m’y investir complètement.» Livre-t-il simplement. Jeune, il fréquentait les expos du Centre Pompidou où il s’est pris de passion pour le Pop’Art abrégé de «popular art. «Pour créer une photo composition je dois parfois réaliser plus de 100 clichés de détails. Je sélectionne un ovale de visage de célébrité et je crée situations et espaces virtuels.» Explique-t-il. Le résultat est étonnant et ça décoiffe !

Exposition à découvrir au Musée des Arts et traditions (à côté de l’Hôtel de Ville) jusqu’au 4 Mars tous les jours de 15 à 18 h. Entrée libre. Jean-Luc Modat

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans GALERIE D'ART
commenter cet article

commentaires