Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 12:01

UNE AFFAIRE DE C(H)OEURS !

Ce Dimanche après-midi à Jeantet Violet à Thuir, «Le Chœur de l’Aspre» organisait «Rencontres d’Automne» un sublime concert éclectique de Chant choral. Quatre chorales, plus de 120 choristes pour un triomphe ! …

le Chœur de l’Aspre

Phénomène de mode ? La vogue du chant choral touche désormais toutes les générations, toutes les couches de la population, des trentenaires aux âges vénérables ! Ces «Rencontres d’Automne» organisées par le Chœur de l’Aspre cher à Jacqueline Tauzin-Ausseil, ont confirmé cet engouement populaire ! Le public était venu nombreux assister à ce concert de 2 heures, offert par quatre chorales. Y a-t-il de l’humanité sans le chant ?

Peu à peu, une véritable communion s’est établie entre l’auditoire et les choristes. La salle frémissait d’émotions.

Canta Canta de PERPIGNAN

Le Chœur des Aspres avait débuté de fort belle façon ce concert par «Al vent» de Raimon. Puis, l’éblouissante chorale de Perpignan «Canta Canta» dirigée de main de maître par Germinal Monge, enchaînait par une magistrale interprétation de «Evocacio al Pirineu», un chef d’œuvre ! 

A tous Chœurs de Ponteilla

Quand, peu après l’entracte, «A tous Chœurs» de Ponteilla entonnait «l’Estaca» de Luis LLach, la salle chavirait d’émoi, reprenait en c(h)oeur cet hymne à la catalanité !

«La Unio» chorale de Castellbisbal en chantant «Recordant Nostra Terra» de Castelltort et Montaner, évoquait le temps pas si lointain où rien ne séparait les catalans… Le final fût sublime. Les 120 choristes ont gratifié le public d’un extraordinaire »El cant dels occells» cher à Pablo Casals, le public enthousiaste se tenait debout pour offrir le triomphe ! Rencontres d’Automne réalisées grâce à la Federacio de Cors de Clave Catalunya Nord et au soutien de la Ville de Thuir et son Office de la culture.

Contact : Le Chœur de l’Aspre 04 68 53 00 61

Jean-Luc Modat

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans SPECTACLES
commenter cet article

commentaires