Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 21:00

Emmanuel Sarrazin sur un nuage.

L’équipe de France de vol relatif à 8 a survolé les derniers Championnats du Monde de parachutisme à Gera (Allemagne). Entretien avec Emmanuel Sarrazin, thuirinois et capitaine de cette équipe qui a damé le pion aux intouchables Américains.

Nul ne se serait risqué à imaginer le jeune Emmanuel Sarrazin, élève au Collège Pierre Moréto à Thuir, pratiquer plus tard le parachutisme, et encore moins devenir le capitaine cette équipe Championne du Monde ! «Adolescent, je m’étais bien essayé au foot à Thuir, comme gardien de but… pas très performant.» Se remémore-t-il. C’est juste après sa seconde au Lycée Clos Banet de Perpignan, qu’Emmanuel intègre une école de sous officier.

Affecté à Vanne, il y découvre au para club sa passion : le parachutisme sportif ! «Quelle enivrante sensation que de voler à 180 km/h en toute liberté dans le ciel à 4000 m d’altitude ! » S’exclame-t-il, et de poursuivre sourire XXL : » Par la suite, j’ai chopé le virus du vol relatif artistique, dont les qualités fondamentales sont l'esprit de groupe, associé à la cohésion et la rigueur. Ces valeurs me correspondent bien… » En 2001, Emmanuel intègre le haut niveau et l’équipe de France.

La Discipline reine du parachutisme est sans nul doute le vol relatif. Une équipe de 8 parachutistes doit exécuter, en chute libre, un maximum de figures imposées en 50 secondes. Chaque figure compte 1 point. Les juges utilisent ensuite la vidéo réalisée par le « vidéoman » de l'équipe. Pour la première fois en 30 ans d'existence, une équipe de France remporte le prestigieux trophée « Excalibur », l’épée magique avec toute la symbolique liée à la quête du Graal.

« Notre objectif était affiché : finir premier. Objectif ambitieux, mais tout à fait réalisable : 2ème à la Coupe du Monde 2005 et aux derniers Championnats du Monde 2004. Là, nous devions battre les meilleurs : les USA ! En 2003, notre équipe avait été profondément renouvelée. Pour souder ce groupe, nous avons effectué ensemble plus de 2000 sauts. Le résultat a été probant : un groupe compact. » Evoque enthousiaste Emmanuel.

Depuis ses débuts en 1995, il a effectué 7000 sauts, rien que ça ! Il s’entraîne 12 semaines par an à deux pas de Thuir à Ampuria Brava ce qui lui permet de voir ses parents Denise et Dominique Sarrazin et de retrouver ses nombreux amis en Roussillon.

Jean-Luc Modat  Photos FFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans SPORTS
commenter cet article

commentaires