Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 11:55

Les cigognes annoncent-elles un hiver précoce ?

Depuis quelques jours, les regards n’ont de cesse de scruter le ciel. Qui n’est pas curieux ne lève pas les yeux ! Pour implorer les Dieux ? Non ! Une importante colonie tournoie, d’un vol élégant, dans le ciel du Roussillon plus particulièrement à Thuir. Il faut remarquer que Thuir, village étape est situé dans le corridor biologique migratoire des cigognes blanches. Elles repartiront vers l’Espagne, le détroit de Gibraltar pour regagner l’Afrique.

Si elles sont blanches et noires, c’est parce qu’elles assument la double nationalité : Africaine et Européenne. Ces grandes voyageuses affectionnent la zone humide de la Prade. Friandes de vers de terre, grenouilles… elles se délectent après les dernières pluies ! Leurs claquements de bec à l’accent alsacien révèlent leur satiété.

Hélas, souvent électrocutées par les lignes électriques, intoxiquées par les pesticides contenus dans les insectes et rongeurs ingérés, nombres d’entres elles n’arriveront pas à l’âge adulte. Pour l’instant, curieuses de tout, ces cigognes effrontées passent leur journée à la visite, en villégiature en quelque sorte ! Il semblerait qu’elles aient visité les Caves Byrrh, le parc Violet…

Certaines paraissent chérir le beau clocher de l’église Notre Dame de la Victoire et la Cellera… Ne dit-on pas que quand des cigognes survolent des maisons, elles annoncent un heureux événement pour ses habitants ?

Depuis des lustres, la cigogne est le symbole du bonheur et de la fidélité. Le départ prématuré de ces élégants échassiers annoncerait-il un hiver précoce ? A suivre donc … Alors, bon vent belles cigognes ! Et au Printemps prochain !

Photos texte Jean- Luc Modat

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc Modat - dans NATURE
commenter cet article

commentaires