Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 16:23

UN NOUVEAU MONDE A INVENTER

Lors de toutes campagnes électorales, la plupart des politiques possèdent les solutions à tous nos maux… Eh bien non ! A quelques nuances prés quelques mois après rien ne change ! Les salariés se font toujours plumer, les pauvres sont toujours plus pauvres... Aux jeunes ? Des emplois au rabais ou précaires,   quelques mesurettes de circonstances pour les faire patienter...ou taire. Les revenus boursiers quant à eux montent crescendo sans que personne ne s'émeuve ! Les délocalisations continuent inéluctablement, des milliers de personnes perdent leur emplois...

Les solutions ? Le bon sens du peuple. Décider de l'avenir des citoyens au plus prés de chez eux. La France demeure jacobine trop centralisée. Paris ne peut plus décider désormais de la vie de millions de citoyens vivant à 1000 km... Il est nécessaire de ne plus confier le pouvoir à la même oligarchie technocratique qui dirige le pays depuis des décennies... Les signaux ne mentent pas ! Nous vivons la fin d'une civilisation celle de la prééminence économique et culturelle de l'Occident, d'un mode de vie exclusivement basé sur le pétrole à profusion... Des atteintes irrémédiables sont portées à la Planète, à la vie, aux grands équilibres environnementaux. Nous nous obstinons à ne parler que de croissance économique, donc de spoliation des réserves naturelles de la Planète au détriment de nos enfants. Un nouveau Monde est donc à inventer, très vite ! Chacun, conscient des dangers, doit s'y employer au quotidien, pour l'avenir de nos enfants... Certe, cette approche n'est pas de mise, aujourd'hui dans les discours politiques ! Mais je concours à la recherche de la vérité, en toute honnêteté. Je m'engage dans cette démarche, avec la foi en l'Avenir.... et vous ?

Jean-Luc Modat

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

Sandrine PELLISER 10/04/2010 15:51



Tout simplement vrai, mais au fait nous l'avions, ou l'avons ce monde, il faudrait simplement essayer d'ouvrir les yeux, les oreilles et la bouche, pour dire que des vérités.


Bravo Jean Luc que la vérité, des vérités.



casenobe 04/10/2008 00:25

leurs mots(ceux des pros de la politique) paraissent parfois normaux alors qu'on les sait si souvent synonymes de nos maux exacerbés par d'inutiles promesses devenant du coup, du vent telle une forte tramontane pour ainsi dire. triste constatation faite aprés chaque élection, annihilant l'espoir du renouveau. Renouveau depuis toujours espéré, mais s'amenuisant inéxorablement au fil du temps. De cette certitude, on constate un désinteressement total de l'électorat lors des scrutins pourtant importants, exception faite dès-lors que le peuple gronde, comprenant enfin au moment opportun qu'il urge et que les urnes les convoitent, sortant de son mutisme, de sa coquille pour enfin réagir. Si vouloir changer les choses reste du domaine du possible, tout au moins revoir ce que l'homme est en train de détruire par cupidité morbide, cela ne peut empêcher certains à penser que l'utopie subsiste chez les idéalistes nourrissant leurs cerveaux; finalement, des gens conscients que telle une épée de Damocles, le danger est au rendez-vous, qu'il faut parer au plus pressé car il ya urgence. A terme ce serait fatal pour tous: pollution de la planête, guerres, famines généralisée, même chez ceux qui se goinfrent dans tous les sens du terme, etc. La liste n'en demeurant pas moins exhaustive.Autrement dit, une nouvelle pensée oserait à ce jour, enfin voir le jour? Si tel était le cas, ce serait alors jeter un pavé dans la marre pas trés ragoùtante de ces êtres corrompus et surtout rompus à la loi du silence instaurée et enfantée par le fric. En fait, un miasme issu de leur vie  fangeuse, se voulant nourricier et protégeant leurs privilèges qui occultent la misère humaine.Alors, vouloir s'engager à combattre les inégalités, la pauvreté et ses conséquences, ainsi que la détresse, mais aussi la dangereuse exploitation de nos ressources naturelles, tout en proposant mieux, c'est nous responsabiliser et devenir mature. C'est également enrolêr, constituer une véritable armée d'idées sans allégeance où chaque soldat, chaque homme adhéreraient librement à bien des convictions nouvelles permettant d'avancer vers une société nouvelle.Sommes-nous peut-être à l'aube de la naissance d'une façon de concevoir différemment? D'une politique nouvelle, d'un nouveau parti qui pourrait résumer nos idées: pourquoi pas! Si le défi était lancé...Tout un programme,... A suivre

LOUMAGNE 02/10/2008 20:03

Bonsoir,Je viens de lire "un nouveau monde à réinventer". Je partage votre point de vue mais pour changer ce monde, comment faut il faire ? surtout si possible sans violence ? Mais c'est vrai qu'il serait temps de changer la façon de diriger un pays.Marie