Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 20:04

Le coup de théâtre de la compagnie de L'Hémione. 

 

Le Théâtre de L'Hémione est la toute petite dernière-née des compagnies théâtrales dans le paysage culturel thuirinois. Samedi soir, la troupe présentait pour la première fois à Thuir, la pièce «Le complexe de Thénardier» de José Pliya, auteur franco-béninois, mise en scène par Yves Plazas. Comment passer sous silence les remarquables interprétations de Virginie et Mahdia ? Loin du théâtre de boulevard, un texte fort, intemporel, où chaque mot claque à la figure et aux consciences...

Le rideau se lève...


Un chant polyphonique slave venu de nulle part plonge immédiatement le spectateur dans un lointain. Le fond de scène gris anthracite froissé inspire la froideur. Dans le décor tout est de guingois pour évoquer le chambardement. Les pieds rouges du mobilier rappellent le sang, le chaos.... Que reste-il de valeurs morales, d'ordre établi, quand survient le néant ? Sur scène, le corps sans vie d'une femme... Face à face intimiste entre Vido (Virginie Barra), une jeune fille ingénue, empressée, avide de liberté et une Maîtresse de maison (incarnée par Mahdia Bélaidi), tyrannique, antipathique, rigide.


Elle a extirpé sa petite protégée d'un génocide pour mieux l'asservir. Vido, est devenue, malgré elle, l'esclave domestique privée de liberté. Reconnaissante envers la maîtresse de l'avoir recueillie, elle lui annonce son départ et désire avant obtenir sa bénédiction. La jeune femme obstinée se débat entre devoir de gratitude et aspiration de libre-arbitre. Mais qui est prisonnière ? Les arguments de la maîtresse balancent entre menaces et supplications pour retenir à tout prix la jeune fille. «Je me sers de vous pour combler les brèches de mon enfance !» lance la maîtresse. Mais devant tant d'obstination, elle se résout à se donner la mort. Loin de tout réalisme, ça pourrait se dérouler hier, aujourd'hui ou demain. Ici, là-bas, ou ailleurs. Les deux comédiennes se transcendent merveilleusement.


Mahdia (La maîtresse) met toutes ses tripes, puisant dans son fort intérieur, dans les souffrances d'un probable vécu douloureux, l'énergie nécessaire pour interpréter ce rôle exigeant. Elle jette au sol, bouscule physiquement Vido (Virginie est la fille de Mahdia dans la vie). À maintes reprises, Virginie est aux bords des larmes. Virginie joue-t-elle Vido ? Vido est-elle dans la peau de Virginie ? Le nombreux public a ovationné les remarquables interprétations des deux comédiennes, Yves Plazas pour sa mise en scène et le décor ; Eve Meunier, pour la création des costumes... Puis, l'assistance était invitée à déguster un savoureux thé à la menthe pour prolonger le partage de cette soirée. Rendez-vous début Mai à Terrats pour la prochaine représentation ! Souhaitons à L'Hémione le succès qu'il mérite dans tout le Pays Catalan !  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SPECTACLES
commenter cet article

commentaires