Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 17:11
LES FERMIERS OUVRENT LA SEMAINE DU GOÛT
 casrzlnou1.jpg
Dimanche, à Castelnou, sous le haut patronage d’une belle journée automnale, le 16ème marché fermier s’est mué en une remarquable ferme de cocagne ! Toutes générations confondues, badauds et gourmets avaient délaissé pour un jour, le chariot pressé du supermarché pour une exquise déambulation gourmande, campagnarde et festive… C’est peut-être ça le bonheur ! 
Les-jeunes-sont-aussi-en-qu--te-de-bon-go--t--Photo-JLM-7447-.jpg
En famille, nombreux
se pressaient devant les 43 étals où abondaient, pains cuits au feu de bois, produits de canards gras et d'escargots, confitures à l'ancienne, fromages crus ou affinés, charcuteries paysannes, jus de fruits, légumes et fruits bio, miels, vins… 
la-marque-des-produits-fermiers-le-bon-go--t--Photo-JLM-7447-.jpg
De la ferme au panier du chaland, il n’y avait qu’un pas à faire ! Des artisans locaux du cuir, de tissus, de terres cuites faisaient eux aussi étalage de leur génial savoir-faire… Bien plus qu'un certain charme rural, ce marché du goût fermier se veut d’abord être un véritable lieu d’échanges entre le public et les producteurs paysans du Pays catalan ! 
La-qualit-----a-se-discute--Photo-JLM-7447--copie-1.jpg
«La vente directe se développe de plus en plus ici, beaucoup de jeunes producteurs y viennent car ils trouvent les avantages de cette relation directe avec le consommateur tant sur un plan humain que financier.« Déclare Alenka Mas du (Centre d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural) CIVAM.
«Ce qui plaît dans ce marché, c’est sa convivialité, ce plaisir que chacun saisit à flâner à prendre son temps… et puis ce dialogue et cette relation de confiance que les gens recherchent avec le producteur.» La Fête Nationale espagnole avait poussé de très nombreux catalans du Sud à se rendre à Castelnou. Dans les allées, une dizaine d’étudiants de BTS Technico-commercial du Lycée Agricole de Théza sondaient les visiteurs sur les motivations de leur venue, leurs avis sur l’accessibilité ou le choix des lieux…dans le cadre d’une enquête consommateurs pour bien cerner les attentes. Pendant que Tradiaspres proposait aux enfants de confectionner des instruments de musique avec du roseau, «El nino de los Reyes» et le groupe jazzy «Blue Goose" égayaient les oreilles musicales des passants… Sur les coups de midi, des effluves de grillades apostrophaient moultes papilles alléchées. Ce rendez-vous est aussi pédagogique. Il permet à ces paysans passionnés de tenter de réapprendre aux citadins les liens entre la terre, la nature et ce qui est dans leur assiette…Enfin, préserver l’environnement, passe sans nul doute par de profonds changements de comportement. N’est-ce pas avant tout préférer consommer les bons produits locaux ? Ne faut-il pas trouver là, la quintessence de l’esprit qui anime les organisateurs de cette admirable fête du goût fermier ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans TERROIRS
commenter cet article

commentaires