Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 09:28

SAGA BYRRH EN COEUR D'ETE

En coeur d'Été, place au farniente ! Rien de tout cela pour les 100 salariés des célèbres caves Byrrh à Thuir des établissements Cusenier filiale du Groupe Pernod-Ricard...

 Entr--e-des-caves-Byrrh----Thuir--Photo-JLM-7447-.jpg

La température monte, ils sont très perplexes quant à l’indécision de eur devenir les 100 salariés... Le fatidique Lundi 17 Septembre à Créteil la Direction du Groupe présentera conclusions et validations d'une étude menée par le Cabinet Axel Boss. La finalité de cette étude diligentée : Rendre plus compétitif le site. Plan social ? Il se murmure que 14 départs à la retraite ne seraient pas remplacés et que 7 CDD et intérimaires ne seraient pas renouvelés. Une réflexion est aussi engagée sur les activités ménage et gardiennage (9 emplois) et sur les visites (3 personnes en CDI). Mais le personnel s’attend à davantage de mesures. Dans notre édition du 26 Juillet, Stéphane Mazaleyratreprésentant du personnel faisait part de ses appréhensions nées de nombreuses interrogations dues à l'inquiétant silence actuel des dirigeants. Sombres augures pour demain ? Le famélique tissu industriel Roussillonnais perdrait-il l’un de ses plus beaux et derniers fleurons ?

ENTREE-THUIR.jpg
La Direction circonspecte…

Joint par téléphone, la direction du site de Thuir représentée par Guillaume Chaput DHR, n'a pas souhaité éventer la moindre indiscrétion.... Rien à filtrer de cette aimable conversation sinon que ce responsable n'a pas osé s'aventurer à s'exprimer sur les inquiétudes actuelles du personnel. Manque d’éléments d’information ou consignes de silence ? Il s'est donc refusé à tous commentaires, se réfugiant précautionneusement derrière cette phrase sibylline : "Nous attendons les conclusions des études qui seront présentées par la Direction du Groupe Pernod Ricard, en Septembre" En guise de conclusion Guillaume Chaput se voulant rassurant, lâchait enfin :" En aucun cas l'avenir du site n'est remis en cause".

Le Maire de Thuir engagé 
Ren---Olive-implore-les-Dieux.jpg

Le maire, René Olive demeure tout aussi prudent. «Nous sommes concernés parce que le site représente un patrimoine et une richesse pour la Ville de Thuir. Depuis leur création, les caves Byrrh ont donné un sacré élan social et une évidente expansion économique à l’échelle de notre commune. C’est une importante potentialité !» Il faut souligner que depuis plus d’un siècle Thuir rime avec Byrrh. L’histoire de la famille Violet a épousé l’histoire de la Ville. L’attachement a été presque filial. Il est aujourd’hui culturel mais n’en demeure pas moins économique… «La Taxe professionnelle versée par les caves Byrrh représentent pour la Communauté de Communes des Aspres, plus de 25% des taxes perçues. C’est le plus qui nous différentie d’un canton rural modeste et ordinaire… » Souligne le pertinent René Olive. Jusqu’à aujourd’hui, il n’existait que très peu de relations entre Mairie et direction des caves Byrrh. «Un dialogue c’est engagé avec Patrick Guidici, le nouveau Directeur que j’ai reçu à plusieurs reprises. Dernièrement, si j’ai tenu à rencontrer les représentants du personnel c’est aussi pour leur signifier notre soutien ! » Evoque le Maire et de s’engager avec sa verve habituelle : « Tout ce que l’on pourra faire pour l’emploi nous le feront. Pour le moment aucune proposition ne nous a été présentée. Je suis l’affaire de très prés. Je comprends très bien l’inquiétude des personnels… et ce n’est pas facile pour eux ! Derrière ce silence de la part des dirigeants du Groupe on peut tout supposé ! S’exclame-t-il. La population de la ville est en émoi et plus particulièrement ses commerçants. C’est le sujet de conversion de l’Eté ! Comment ne pas se soucier des importantes retombées commerciales provenant des 61 000 visites annuelles que draine la célèbre cuve d’un Million de litres ? Espérons que la foi en l’avenir de Byrrh à Thuir ne s’envolera pas comme la part des anges

 Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 08-2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIAL
commenter cet article

commentaires

Claude 02/08/2007 10:19

Claude VassailGaec Le ChèvrefeuilleMas Cané 66400 OMS  Francetél/fax 00 33 (0)4.68.39.49.76  Hello, Et merci Jean Luc, l'article était sympa et clair.Le cochon est plus rare au Mas Cané que les canards, mais c'était une bonne tête. La journée s'est bien passée, plus de 300 visiteurs, toute la journée, plus de nouveaux visiteurs que d'anciens C'est une bonne chose ! Plus d'étrangers également. Nous avons effectué beaucoup de visites toute la journée avec de grandsgroupes/ L'atelier d'instruments a superbement fonctionné avec en prime quelques morceaux pour tous de flûte et flaviol auquel s'estjoint un visiteur avec son harmonica. De bonne ventes, des gens intéressés, des réfractaires au gavage plus difficlies à convertir, 150   personnes ont mangé sur place un temps idéal, couvert et tiède, puis plus chaud la balade dans la suberaie a beaucoup plu comme d'habitude et certains viennent que pour cette intéressante balade botanique  à très bientôt et encore merciClaude et toute la famille