Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 23:28

Crise ou mutation ? 
Avènement de la quatrième révolution industrielle ou imposture ? Fin de la civilisation du pétrole ? En Occident, l’imposture générale continue d’imposer les systèmes d’une société obsolète, en dissimulant mal la naissance d’une nouvelle civilisation déjà bien organisée. Son organisation suppose l’éviction du travail, l’extinction de la vie salariale, la marginalisation de la plupart des humains ! Seul un nombre infime d'entre nous trouvera de l’emploi et une position sociale. Cette mutation est la cause de tous nos maux présents et surtout à venir. Les trafics de drogues à échelle internationale n’auraient-ils pas l’impact économique que l’on feint de nier ? Tous les circuits financiers mis en place depuis des décennies, privilégient le système spéculatif boursier au détriment de l’investissement. Cela asphyxie l’économie en générant pénurie, chômage, inégalités, exclusions de milliards d’humains, au nom de la déréglementation, de la flexibilité, en un mot de l’adaptation du travail à la mondialisation ! Le mot crise cache mal cette mutation car l’économie a supplanté l’Homme ! Ne vivons-nous pas la fin d’un Monde, celui du travail ? Celui de la valeur de la vie ? Qu’on ne s’y trompe pas, une forme violemment inégalitaire de partage du travail est en marche, portant en elle le germe de l’éminente explosion sociale. Nous serons tous touchés quelle que soit notre classe socio professionelle, notre âge et notre activité... On a mis l’Homme au service de l’économie, alors que c’est l’économie qu’il faut mettre au service de l’Homme. Il faut que chaque citoyen, même pour des tâches les plus  modestes, ait toute sa place dans la société, une place reconnue et respectable. Voyez comment s'organisent assistanat et dépendence ! Voyez comme la valeur du travail est dévalorisée...  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires