Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 08:59

MENACES SUR L’EMPLOI AUX CAVES BYRRH ?

Le groupe Pernod-Ricard envisagerait-il de se séparer de sa filiale CUSENIER, qui fabrique à Thuir des apéritifs emblématiques ? Projets de restructuration ? Stratégie financière ? Quid de l’avenir du personnel et du patrimoine historique des Caves Byrrh ? Rencontre avec Stéphane Mazaleyrat délégué syndical. 

La-cuve-Byrrh.jpgLes-caves-Byrrh----Thuir--Photo-JLM-7447-.jpg

Stéphane Mazaleyrat animateur sécurité sur le site des caves Byrrh, est aussi délégué syndical FO du représentant du personnel au Comité d’Entreprise. 100 emplois sont répartis en personnels parmi plusieurs services : chais et fabrication, mise en bouteille, administratif, maintenance, logistique et laboratoire. Le site de Thuir (non classé)
conditionne environ 14,9 millions de cols par an. Le marasme du marché des apéritifs à base de vin s'est amplifié ces dernières années. Plus aux goûts du jour ces apéritifs? 
St--phane-Mazaleyrat--Photo-JLM-7447-.jpg
Stéphane Mazaleyrat délégué syndical

«
Aujourd’hui, les produits fabriqués ici à base de vin sont encore rentables mais plus suffisamment aux yeux du Groupe Pernod-Ricard. Depuis 2003, nous subissons une baisse des taux de production, des pertes de cols de 5% l’an. Bien sûr, les
lois Évin
, les actuelles dispositions drastiques en matière de consommation d’alcool…n’ont fait qu’aggraver ces tendances. » Analyse Stéphane Mazaleyrat froidement. «En Septembre 2005, Cusenier a fait l’objet d’un discret projet de cession. Le groupe Pernod-Ricard envisageait de se séparer de la société Cusenier. Début 2006, les tractations engagées avec des repreneurs ont été suspendues. Aujourd’hui on ne sait rien ! » S’exclame le syndicaliste. La recherche d'un repreneur avait été confiée à une banque d'affaires. Rappelons que le 6 Novembre 2006 un projet de remise à niveau présenté comme «bénéfique» était proposé au personnel. Objectif ? Rendre plus compétitif le site. Inquiet et méfiant quant à son avenir, le personnel s’est malgré tout désespérément impliqué dans la recherche de solutions, «accompagné» par le Cabinet Axel Boss. Les conclusions de cette étude seront présentées le 7 septembre en CE à Créteil. «Nous sommes une société avec des actionnaires qui demandent un retour sur actions. Nos produits se vendent moins. La froide logique financière du groupe préfère se recentrer sur des produits qui dégagent de plus fortes marges.» Jusqu’au Mois d’Avril, les informations, projets et hypothèses… ont été abondamment divulgués au personnel. Depuis silence sur les ondes ! Les interrogations fusent : Départs anticipés à la retraite ? Externalisation de certains postes ? Licenciements ? Prises en charge par les collectivités locales du personnel chargé des visites ? Cession de Cusenier ? Délocalisation de la production à terme ? Ces questions inquiètent énormément le personnel en plein cœur de l’été et de leurs vacances…. Ainsi, les employés amers se mobilisent. Ils ont réalisé un tract et une pétition à l’adresse de la population, des élus, pour obtenir soutiens et solidarité. «Je remercie au nom du personnel toutes les personnes signataires de la pétition » Conclut Stéphane Mazaleyrat. En 1886, Simon et Pallade Violet créé le Byrrh à Thuir
…Une page de l’histoire du patrimoine catalan se tournera-t-elle ? Le famélique tissu industriel Roussillonnais va-t-il perdre l’un de ses derniers fleurons ?

P--tition-Emplois-menac--s-aux-caves-Byrrh.jpg Texte et Photos © copyright Jean-Luc Modat 07-2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc MODAT - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

momo 26/07/2007 16:42

en charente , ce groupe  a restructuré.....car pris par une marque....